La première photo du tireur de Paris a été publiée hier après-midi. Les personnes croyant reconnaître cet individu sont priées d´appeler le numéro vert 0800 00 27 08.

 

Mardi 19/11

9h20 : L´assistant photographe blessé “va mieux qu´hier” a déclaré ce matin Nicolas Demorand, directeur de la Publication de Libération, sur France Inter. “Je reste ectrêmement prudent parce qu´il a été très sérieusement blessé, très sérieusement touché”. “Il était dans un état désespéré hier quand il a été hospitalisé à la Pitié-Salpétrière. Il est désormais dans un état critique et on reste positif”.

 

Le tireur reste toujours activement recherché par la police.

 

Lundi 18/11

22h30 : Libération a dévoilé sa Une du mardi matin : "Il a sorti un fusil et a tiré, deux fois", consacrée à l´attaque de ce matin. Nicolas Demorand, directeur de publication du journal, signera l´édito de ce numéro, intitulé "Nous continuerons". "S´attaquer à un journal, c´est s´attaquer à un des rouages de la vie démocratique" mais "en dépit de cette attaque, Libé restera Libé", a-t-il confié à l´AFP ce mardi.

Le photographe de 23 ans, qui collaborait pour la première fois avec le journal, est toujours entre la vie et la mort à l´hôpital de la Pitié-SalpêtrièreUn portrait du jeune homme sera publié dans le numéro d´aujourd´hui, mardi 19  novembre.

 

19h56 : BFMTV diffuse les images du tireur qui a fait irruption vendredi matin au sein des locaux de la chaîne. Selon le chef de sécurité, l´homme aurait dit au journaliste qu´il visait : "La prochaine fois, je ne te louperai pas".

 

19h32 : Une nouvelle photo du suspect a été publiée par la préfecture de police. Elle a été prise vendredi dernier par la caméra de surveillance du quai d´un tramway, à 6h42soit quelques minutes avant que le suspect se rende à BFMTV.

Selon BFMTV, le tireur aurait dit à l´automobiliste qu´il a pris en otage ce matin qu´il sortait de prison et qu´il avait des explosifs dans son sac.

 

18h30 : Suite aux coups de feu tirés lundi matin à Libération, faisant un blessé grave, et devant la Société Générale de la Défense, les premières photos de l’agresseur ont été publiées dans les médias (voir ci-dessus). Selon la police, il s’agirait d’ « un homme de type européen âgé de 35 à 45 ans, d’une taille d’1m70 à 1m80 aux cheveux poivre et sel avec, s’il en est toujours porteur, une barbe de deux ou trois jours ». Il serait vêtu d’une « veste trois-quarts kaki, un pull vert et une doudoune sans manches », ainsi que des baskets à semelles blanches.

Depuis ce matin, d’importants moyens de police sont mobilisés sur l’ensemble de la région parisienne, afin de mettre fin à la cavale du « tireur de Paris », qui aurait également sévi vendredi dans le hall de BFMTV, en menaçant un journaliste de la chaîne.

Toute personne qui aurait cru voir cet individu est prié d’appeler le numéro vert suivant : 0800 00 27 08, ou de contacter les autorités à l’adresse mail pppj-appelatemoins@interieur.gouv.fr.

 

François Hollande, en déplacement en Israël, a tenu une conférence, dans laquelle il a souligné l’importance « d’arrêter celui qui a tenté de tuer et qui peut tuer encore ». « L’arrêter le plus vite possible, c’est la seule consigne qui peut être donnée », a-t-il insisté.

 Source : Réponse à Tout