Dans une enquête à paraître mercredi, l’hebdomadaire "L’Express" révèle que McDonald’s, le géant de la restauration rapide, aurait soustrait 2,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires à l’impôt français.

Selon le journal "L’Express", qui publie une enquête sur le sujet mercredi, le géant américain du fast-food Mcdonald’s est soupçonné d’évasion fiscale par le ministère français des Finances. Selon l’article, McDonald’s aurait transféré 2,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires à l’étranger.

L’hebdomadaire, qui cite "les services de Bercy", explique que les quelques 300 restaurants de la firme franchisés en France versent en réalité leurs redevances à deux succursales du groupe ouvertes en Suisse et au Luxembourg, en janvier 2009. Deux pays où l´impôt sur les bénéfices est plus faible que dans l’Hexagone.

"Depuis 2009, plus de 2,2 milliards d´euros, selon les services de Bercy, ont été transférés directement au Luxembourg et en Suisse sans que la filiale tricolore n´ait acquitté sur ces sommes le paiement de la TVA et de l´impôt sur les bénéfices", écrit "L´Express" dans son édition de mercredi.

Un manque à gagner de plusieurs centaines de millions d’euros

 

Sauf que "selon l´administration fiscale, les commissions reversées par les franchisés doivent bien être soumises à l´impôt dans l´Hexagone", explique l’article, qui dévoile par ailleurs que "le manque à gagner pour l´État est susceptible de s´élever à plusieurs centaines de millions d´euros".

Une perquisition aurait été menée par les services fiscaux au siège de McDonald’s à Guyancourt (Yvelines) le 15 octobre dernier, révèle également le magazine, qui précise que cette information a été confirmée par le distributeur.

Sollicités mardi par l’AFP, le ministère des Finances et McDonald’s ont refusé de commenter ces informations.



Source : France 24