Après l'autorisation d'achat, il y a un mois de Canal Plus, par Telefonica, de nouveaux problèmes apparaissent pour conclure l'opération. La vente des contenus à des tiers n'est en aucun cas un problème pour Telefónica, qui s'oppose aux autres conditions liées à la fibre optique. Les conditions présentées par la CNMC ne convainquent pas et le temps est compté.

Il semble que le plus gros problèmes pour conclure positivement l'opération, a été la réticence de Telefónica de revendre la partie du contenu audiovisuel de Canal + à la compétition mais la réalité est que les points de friction entre l'opérateur et la CNMC sont d'autres. Le choc principal se produit dans la commercialisation de la télévision à la carte avec d'autres services tels que l'accès de fibre optique.