Airbags défectueux, les accidents continuent...

L’histoire des airbags défectueux de la marque Takata continue et tourne de nouveau en nouvelle macabre. En effet, le constructeur automobile japonais Honda a annoncé et confirmé vendredi dernier, le décès d’une conductrice en avril dernier aux Etats-Unis, dû à un airbag défectueux de l’équipementier Takata.

 

Selon un bilan établi par les autorités, il s’agit du 7ème décès lié aux airbags déficients.

 

Vendredi, Honda a lancé un communiqué expliquant le dernier accident mortel. La victime avait acquis en octobre 2014, une Honda Civic. La lettre d’information concernant le rappel des véhicules ayant des possibilités d’avoir des problèmes avec les airbags, ne lui avait été envoyé que le 2 avril. Lors de la colision, le gonfleur de l’airbag aurait explosé et provoqué la mort de la conductrice.

 

L’équipementier japonais Takata, était le fournisseur principal de la marque Honda. Celui-ci était jusqu’à maintenant responsable de 6 décès, la liste augmente avec 7 décès à ce jour.

 

Honda, pour sa part, demande à tous ses clients, ayant des véhicules, achetés dans une certaine tranche d’années, de se rendre dans un des garage de la marque pour procéder à examiner les airbags.

 

A part Honda, d’autres groupes automobiles sont appelés à faire revenir les véhicules de leur marque afin de faire les révisions pertinantes et éviter ainsi d’autres accidents. Les marques concernées sont BMW, Fiat, Chrysler, General Motors, Ford, Mazda, Mitsubishi Motors, Nissan, Subaru et Toyota.