Le groupe PSA et la polémique concernant la retraite de Robert Peugeot

D’après les informations du Point, l’ancien directeur du groupe, Robert Peugeot touche une retraite de 155 000 euros par mois alors que celui-ci a déja quitté ses fonctions au sein de PSA pour rejoindre une autre entreprise et ne compte pas avec l’âge réglementaire pour toucher la retraite.

 

Aujourd’hui, Robert Peugeot, actionnaire de 14% de PSA, se trouve à la tête de la société FFP, une société d’investissements et touche donc une retraite “chapeau”. Un sujet épineux surtout que le groupe a passé par des difficultés économiques et évitait la faillite en 2014 avec l’entrée au capital de l’Etat et du chinois Dongfeng, qui possèdent chacun 14% de PSA.

 

Le Point a tenu a ajouté que d’après certains documents, le contrat de Robert Peugeot n’a pas interrompu sinon suspendu et que ceci permet donc au directeur de FFp de toucher une retraite de 155 000 euros par mois.

 

Peugeot dénonce l’envie gratuite de nuire à l’image de Robert Peugeot et le groupe assure que toutes ces décisions sont prises avec l’accord du comité exécutif et du conseil de surveillance. Hors les membres du conseil de surveillance ont fait savoir et confirmé de ne pas avoir été mis au courant de cette retraite anticipée à l’ancien directeur du groupe.