C'est au tour de Ferrari de rappeler ses véhicules à airbags défectueux

L’équipementier Takata qui avait fourni des airbags défectueux a plusieurs constructeurs automobiles ajoute à sa liste une nouvelle marque, Ferrari.

 

Il y a quelques mois, le scandale éclatait avec le rappel de millions de véhicules dans le monde de différentes marques. La cause de ces rappels concernait un défaut dans le gonfleur des airbags qui sous certaines conditions comme l’humidité ou l’ancienneté pouvait lancer des bouts de métal et de plastique sur le conducteur ou le passager. Ceci pouvait entraînner de sérieux problèmes, accidents grâves voir même des décès.

 

Les véhicules concernés englobaient les modèles de voitures équipées d’airbags de l’équipementier japonais Takata depuis l’année 2000. Différentes marques se sont vues dans l’obligation de rappeler ces voitures afin de procéder aux réparations nécessaires. Parmi celles-ci, Honda, BMW, Fiat-Chrysler, Ford, Mazda, Nissan, Toyota et d’autres se sont donc vu obligés de lancer un rappel mondial.

 

Un porte-parole de Ferrari, a annoncé que ce type d’airbag pourrait avoir été posé sur un total de 2600 modèles. Le défaut quant à lui est bel et bien présent sur 8 véhicules de la marque. Il faut rappeler que le prix d’une Ferrari va de 185 000 à 1,29 million d’euros selon le modèle.

 

Au total, 814 Ferrari sont rappelées aux Etats-Unis selon la NHTSA, l’Agence Américaine de la Sécurité Routière.