Amazon critiquée pour ses conditions de travail difficiles

Amazon est accusée de faire vivre un enfer à ses employés avec des conditions de travail très difficiles allant même jusqu’à déplorables. Le géant du commerce on line a répliqué en envoyant une lettre à ses employés.

 

Tout commence par une enquête du New York Times publiée samedi dernier. Plusieurs anciens travailleurs ont décidé de se confier et de raconter les conditions hostiles vécues au sein de l’entreprise. Des salariés confrontés les uns contre les autres pour améliorer soit disant la productivité, des critiques entre les employés, travail de nuit, week-end etc…

 

Jeff Bezos, le patron d’Amazon n’a pas attendu pour se défendre des accusations lancées par ses anciens employés. Celui-ci a envoyé une lettre aux travailleurs expliquant qu’il ne reconnaissait pas dans l’article du New York Times la dynamique et la description de l’entreprise qu’il avait fondé. Jeff Bezos a également ajouté dans son courrier que toutes les mauvaises expériences de ce type devaient être signalées aux ressources humaines. Le patron explique aussi qu’une entreprise adoptant le système décrit, ne pourrait pas survivre ni prospérer dans le secteur technologique, très compétitif.

 

Un autre salarié, Nick Ciubotariu a tenu à défendre l’entreprise contre les mauvaises paroles de ses ex-collègues en expliquant que le travail était dur mais tout en s’amusant. Celui a également signalé qu’il n’avait jamais travaillé en week-end par obligation.

 

Plusieurs avis se confrontent sur les réseaux sociaux. Contre ou en faveur, les points de vue sont partagés. L’article a tout de même attiré l’attention négativement car certains consommateurs ont décidé de ne plus acheter sur Amazon.

 

Le fondateur du géant du e-commerce quant à lui, est une des personnes les plus riches du monde avec une fortune estimée à 43 milliards d’euros.