Près d'un million de voitures en France pourraient être concernées par le scandale du moteur truqué.

Dans l’affaire du groupe Volkswagen, le scandale du moteur truqué ne cesse de faire parler de lui. En effet, près de 11 millions de voitures diesel dans le monde pourraient être concernés par la fraude des émissions polluantes. En ce qui concerne la France, il y aurait au moins 1 million de véhicules touché par le scandale.

 

D’après une enquête effectuée par le cabinet spécialisé dans la matière, Inorev, le moteur diesel de 4 cylindres TDI 1.6 litres et 2 litres inculpé dans cette affaire, regrouperait environ une trentaine de modèles de voitures et de 4 marques du groupe Volkswagen entre les années 2009 à juin 2015.

 

Ces 4 marques sont Volkswagen avec un total de 637 489 véhicules concernés, Audi avec 225 571 voitures touchées, Seat avec 111 681 et enfin Skoda avec 94 055. Concernant les modèles, se sont la Golf et la Polo de Volkswagen ainsi que l’Audi A3. Pour les 2 dernières marques, il s’agirait principalement de 200 000 véhicules Skoda et Seat, vendus dans les 6 dernières années.

 

Tout le monde parle du scandale mondiale du groupe allemand. D’ailleurs selon Ilmanifesto, le site italien, Bruxelles serait au courant de ces irrégularités et manipulations depuis 2011. Ceci reste encore à confirmer et se fera savoir sûrement dans les prochaines semaines.

 

Aujourd’hui, vendredi 25 septembre, un nouveau patron pour Volkswagen a été désigné par le conseil de surveillance du groupe. Il s’agit de Matthias Müller, de 62 ans, actuel patron de Porshe.

 

D’un autre côté, Volkswagen devra commencer à chercher les responsables de la manipulation des tests de pollution pour prendre les mesures nécessaires. Pour le moment, l’implication de l’ancien PDG du groupe, Martin Winterkom ne peut pas être affirmée. Si ce dernier s’avère coupable il pourrait être privé des 60 millions millions d’euros que celui-ci devrait empocher lors de son départ.