Ouverture bloquée du premier magasin Ikea au Maroc

Les autorités marocaines ont interdit pour le moment l’ouverture prévue hier, mardi, du tout premier magasin Ikea dans le pays. D’après les média, les autorités auraient bloqué cette dernière en évoquant l’absence d’un certificat de conformité, mais cette mesure provient sûrement par la position de la Suède sur le dossier du Sahara Occidental.

 

Le numéro Un mondial de l’ameublement devait faire l’inauguration de son premier magasin au Maghreb, mardi. Ce magasin est situé dans la périphérie de Casablanca, plus précisément à Zénata. L’enseigne suédoise emploie des endroits stratégiques pour implanter ses magasins, car Casablanca n’est autre que la capitale économique du Maroc. Celle-co compte de 5 millions d’habitants.

 

Les autorités locales quant à elles ont annoncé l’annulation de l’ouverture en expliquant que les responsables administratifs d’Ikea n’avaient pas remis le certificat de conformité et que l’ouverture était donc impossible pour ce motif.

 

Les médias marocains ne voient pas les choses de la même manière. Le360, site d’information proche du Palais Royal ont affirmé que la décision d’interdire l’ouverture du magasin était une mesure de rétorsion car la Suède va reconnaitre prochainement la République arabe sahraouie démocratique (RASD). Cette dernière, auto-proclamée par le front Polisario et soutenu par Alger réclame un référendum d’auto-détermination.

 

De l’autre côté, à Stockholm, le ministère des affaires étrangères a nié tout lien avec le Sahara occidental. L’enseigne suédoise qui appartient au groupe Inter Ikea Systems à son siège aux Pays-Bas. Kaisa Lyckdal, son porte-parole a affirmé qu’il n’y a aucun problème politique sinon que le magasin n’est pas près pour ouvrir ses portes car il manque les autorisations nécessaires et que le franchisé y travaille.