Fin des cabines téléphoniques

L’obligation de service universel pour Orange d’installer et d’entretenir les cabines téléphoniques en France est arrivée à sa fin. L’opérateur est enfin libre de cette charge. D’ici 2 ans, les cabines téléphoniques vont disparaitre des rue françaises.

 

Dans l’Hegaxone, il y a un total de 40 000 cabines, mais avec la signature de la Loi Macron , le 10 juillet dernier, l’opérateur français Orange, ex France Telecom, a été libéré de l’installation et l’entretien de celles-ci.

 

Orange a donc décidé de les supprimer totalement. Ce dernier a expliqué au journal Le Parisien, les arguments sur lesquels il s’est appuyé pour prendre cette décision. Tout d’abord, le côut du maintien des cabines téléphoniques, qui est très élevé. Celui-ci s’élève à 8 millions d’euros par an. Puis ensuite, l’utilisation des cabines. De moins en moins de personnes utilisent les cabines pour téléphoner. La moyenne est de moins d’une minute par jour et par cabine.

 

Dans les années 90, il y avait des postes téléphoniques à tous les coins de rue. En France, on pouvait compter un total de 300 000 cabines. Depuis le boom des téléphones mobiles, les français ne les utilisent plus.

 

Pour la majorité des personnes, la disparition des cabines ne changera pas leurs habitudes mais pour d’autres, qui vivent dans les zones rurale et dont la couverture mobile n’est pas totale, les cabines sont indispensables. La solution est que l’opéteur Orange puisse d’ici 2 ans, couvrir toutes les zones blanches dont la couverture est limitée. Environ 4000 communes en France sont situées dans ces zones.