Colère des syndicats suite à l'annonce du licenciement de 4 employés d'Air France

Hier, Air France a annoncé le licenciement de 4 salariés du groupe après les incidents du 5 octobre dernier à l’aéroport de Roissy. Ces salariés sont suspectés d’avoir agressé plusieurs cadres de l’entreprise.

 

Les syndicats sont en colère. La CGT a d’ailleurs répondu en insistant qu’il s’agissait d’une violation de la présomption d’innocence car ces employés en question seront jugés au Tribunal correctionnel de Bobigny le 2 décembre.

 

Force Ouvrière de son côté estime qu’il s’agit d’une farce et que la direction du groupe s’est basée sur des vidéos datant du jour du comité central extraordinaire.

Mehdi Kemoune, nº 2 de ce syndicat a également expliqué que le représentant de la CGT accusé de molester un cadre, ne tapen personne. Il estime aussi que le plus intelligent serait de retirer les sanctions et que le groupe laisse son égo de côté.

 

Les syndicats ne vont pas se laisser faire car pour eux cette situation est inadmissible. Ils ont déja appelé à une mobilisation le 19 novembre. La CGT annonce un conflit sans précédent suite au licenciement définitif des salariés. Le secrétaire général de la CGT Air France, Miguel Fortea a dénoncé à son tour, le licenciement de ces 4 employés, pris au hasard selon lui, pour faire exemple. Le syndicat a également menacé de perturber la COP21, conférence sur le climat, qui se tient à Paris.