L'association UFC-Que choisir dépose 3 recours contre la SNCF, la RATP et la région

Hier, mercredi 25 novembre, l’association UFC-Que choisir a déposé 3 recours au tribunal administratif de Paris contre les transports ferrovières RATP, SNCF ainsi que la région.

 

L’association attaque en justice les transports franciliens pour dénoncer le contenu de deux contrats adoptés le 7 octobre dernier. Ces contrats de service public vise la réglementation de l’organisation des transports en île-de-France pour les 5 prochaines années.

 

Alain Bazot, le président de UFC-Que choisir dénonce les fausses promesses. En effet, de dernier explique que tous les candidats aux élections régionales promettent d’assurer une bonne qualité de service concernant le secteur des transports ferrovières mais rien n’est fait à ce sujet. Les usagers sont en colères car aucune solution n’est apportée. Les retards systématiques des RER et des Ter en Île-de-France, aucune indemnisation aux voyageurs pour ces retards consécutifs sauf en cas de grève…

 

D’après les calculs, les Ter ont accumulé en à peine 6 mois, près de 8 000 heures de retard. Aussi, il ne s’agit pas uniquement des retards mais aussi des trains annulés ou des arrêts supprimés.

 

UFC-Que choisir propose depuis cet été, le 1er juin exactement, une application mobile gratuite, anti-retard. Cette application permet aux usagers de signaler les retards. Depuis son lancement, sur les 42 000 signalements d’incidences, 35% sont en Île-de-France. Selon l’association, tous ces retards accumulés représentent un total de 11 mois consécutifs.