Fausse alerte sur un vol Air France

Une fausse alerte sur un vol Air France reliant l’Île Maurice et Paris a obligé l’appareil à faire un atterrissage d’urgence au Kenya. Le PDG de la compagnie aérienne a assuré hier dimanche, que les 473 passagers étaient sans danger et qu’il s’agissait d’une fausse alerte. Aussi, le groupe a indiqué qu’aucune faille dans le dispositif de sûreté n’avait été repérée.

 

Une enquête au parquet de Paris a été établie afin d’éclaircir cette affaire. En effet, un ensemble de cartons, de papiers et un système ressemblant à un minuteur de cuisine avait été déposé dans les toilettes de l’avion.

 

L’objet a été découvert par un passager  qui a donné l’alerte. Suite à cette dernière, le centre des opérations d’Air France a décidé de détourner l’avion et de le faire atterrir d’urgence à l’aéroport le plus proche.

 

Les passagers ont été évacués par précaution car l’objet était sans danger puis interrogés. Le PDG d’Air France a communiqué qu’un autre vol en provenance de La Réunion avait été chargé de ramener les passagers en France. On ne sait toujours pas les détails de l’enquête ni s’il y a eu des arrestations ou non. L’objet a été récupére par des experts artificiers de la marine de Kenia ainsi que par le DCI (Directorat Kenyan des Enquêtes Criminelles).

 

La compagnie française a décidé de procéder à des mesures de sécurité complémentaires pour les prochains vols au départ de l’Île Maurice. Le PDG d’Air France a également insisté sur le fait qu’il s’agissait sûrement d’une mauvaise plaisanterie assurant que l’objet en question était sans danger et qu’il n’y avait aucun risque d’explosion ni de dommages à l’intérieur de l’avion.