Les cartes bancaires du futur débarquent

Dans quelques mois, la carte bancaire traditionnelle devrait changer pour se refaire un look. Ce n’est pas pour le côté design sinon pour lutter contre la fraude.

 

Cette révolution a comme nom de code “Cryptogramme dynamique”. Ceci signifie que les 3 petits chiffres qui sont au verso de la carte bancaire changeront au bout de quelques minutes. Lors d’une transaction faite par internet, ce code est demandé. Le fait que ce dernier change assez souvent, évitera ainsi les fraudes.

 

Gemalto et Oberthur sont les plus importants fabricants de cartes bancaires du monde. Ceux-ci ont déja lancé la commercialisation de ces toutes dernières… Beaucoup d’établissements bancaires sont déja entrain de les tester avec leurs clients comme le cas de La Banque Postale, la Société Générale ou encore BNP Paribas…

 

Le 5 décembre dernier, plus de 42 millions d’euros de transactions par carte bancaire ont été réalisées, 12% de plus que le premier week-end de 2014. Ceci, dû principalement au boom des achats online et aux e-commerces. L’unique problème, qui va payer cette nouvelle carte ? Le client ? La banque ? Pour le moment peu d’informations ont été filtrées à ce sujet.

 

Aussi, de nombreuses start-up ont lancé des nouveaux modes de paiement par le biais du téléphone. 2016 sera donc bien l’année des paiement high-tech et des nouvelles cartes du futur, comme l’a souligné un cadre d’une banque française.