Takata doit encore rappeler 5 millions de voitures aux Etats-Unis concernant les airbags défectueux

Suite aux décès d’un autre automobiliste en décembre dernier en Caroline du Sud, les autorités américaines ont décidé de procéder au rappel de 5 millions de voitures supplémentaires après le scandale des airbags du groupe japonais Takata.

 

Depuis plusieurs mois déja, l’équipementier est en plein millieu d’un scandale à cause, toujours, se ses airbags défectueux. Ces derniers ont le risque d’exploser à la moindre collision projetant alors des petits bouts de métal et de plastique sur le conducteur ou son passager. Pour l’instant et après plusieurs mois  d’enquête, l’agence de la sécurité routière n’a toujours pas pu trouver la cause des airbags défectueux. Pour l’instant l’hipothèse se centre sur l’ancienneté de ces derniers ou bien une longue exposition à l’humidité.

 

Au total plusieurs rappels ont été effectués. Aux Etats-Unis, 28 millions de véhicules ont été ammenés à faire un control. Takata a reçu une amende civile de 200 millions de dollars aux Etats-Unis, dont 130 avec sursis.

 

Le nombre de véhicules concernés par ce dernier rappel n’a toujours pas été informé. Les marques qui ont été touchées par les airbags défectueux étaient BMW, Fiat, Chrysler, General Motors, Ford, Nissan et Toyota. Cette fois-ci Volkswagen et Audi le sont également