Au coeur de Paris, à deux pas de la gare du Nord, le numéro 145, de la rue La Fayette paraît en mauvais état et peut faire penser à un immeuble désaffecté oú, tout du moins, bien mal entretenu. Lorsque l´on s´approche plus près du bâtiment, le mystère grandit.

La porte d´entrée est sans poignée, devant le garage, du matériel urbain est installé et les voitures peuvent se garer, les fenêtres sont noircies et nous laissent apercevoir des grilles à la place des plafonds et des toits.

Il s´agit en réalité d´un immeuble factice appartenant à la RATP, qui abrite une bouche d´aération géante du RER B. La bâtisse qui intrigue ceux qui s´en approchent, a été contruite dans les années 1980, avec la mise en service de la ligne bleue du RER.

Lorsque la RATP installe son Réseau Express Régional dans la capitale, elle doit respecter l´architecture de la ville pour implanter ses immenses conduits d´aération. L´immeuble n´est donc pas une façade qui permet de camoufler ses cheminées de ventilation !

Les Parisiens auraient pu remarquer le faux immeuble plus tôt, d´autant plus que, dès 1988, l´écrivain Umberto Eco le décrivait déja avec précision dans son roman La Pendule de Foucault.

 

Source : Solène Medjeri pour Réponse à Tout