Le groupe Renault inaugure son usine à Wuhan, en Chine

Hier, lundi 1er février, le groupe Renault-Nissan a inauguré sa nouvelle usine dans le centre ouest du pays, à Wuhan, en Chine.

 

Renault a construit cette usine en à peine 2 ans. Cette dernière est le résultat d’une co-entreprise avec un autre constructeur automobile. Il s’agit du chinois Dongfeng, actionnaire de PSA Peugeot Citroën. Le site en question aura une capacité de production de 150 000 véhicules par an. Ce chiffre pourra être multiplié par 2 ou par 3 avec l’arrivée d’un véhicule électrique dans le futur.

 

Cette usine compte pour le moment de 2000 employés et 95 hectares. La fusion entre Renault et Dongfeng a investi 870 millions d’euros pour ce projet. Pour le groupe français, cette entrée en Chine est grâce à Nissan, qui se trouve déja sur place depuis 2003. Le constructeur Dongfeng, quant à lui, fabrique pour les grandes marques automobiles.

 

POur commencer, le groupe français va assembler son dernier crossover dans ce site, le Kadjar. Ce sera donc d’une version modifiée faite précisément pour le marché chinois. Aussi, un deuxième 4X4 devrait être lancé au courant 2016.

 

Carlos Ghosn, le PDG de Renault Nissan a indiqué qu’il s’agissait d’une étape importante pour le développement du groupe dans un secteur crucial dont il était jusqu’à présent presque absent.

 

L’année dernière, le constructeur français avait importé en Chine 15 000 véhicules. La marque souhaite à présent détenir entre 3 et 4% du marché chinois.