Le groupe Volkswagen commence le rappel en France des véhicules concernés par les logiciels truqués

Les rappels ont enfin commencé en France. Le groupe Volkswagen France vient de lancer cette campagne qui devrait durer tout le long de l’année.

 

Le directeur de Volkswagen France, Jacques Rivoal, a indiqué que cette opération vise tous les véhicules équipés de moteurs aux logiciels truqués. Ce dernier a ajouté que vendredi dernier, le premier client s’était rendu dans une concession parisienne à laquelle lui-même était d’ailleurs présent.

 

Après avoir avoué la fraude en septembre 2015, d’autres marques du constructeur allemand sont concernées comme Audi, Seat et Skoda. En France, un total de 946 000 véhicules sont impliqués.

 

Déja en septembre, Jacques Rivoal avait fait la promesse que son entreprise commencerait les rappels à partir de février 2016, afin de réparer et mettre à jour le logiciel truqué.

 

Le patron de Volkswagen France a assuré que ces mises à jour allaient s’étaler sur toute l’année 2016 et que les concessionnaires du groupe étaient chargés de se mettre en contact avec les clients au fur et à mesure de l’approbation des modifications techniques de la part de la KBA, l’autorité fédérale allemande.

 

La tricherie concerne au total 11 millions de véhicules dans le monde. Il s’agit, des voitures équipées d’un moteur avec un logiciel truqué capable de fausser les résultats des tests antipollution.

 

Côté technique, trois moteurs sont touchés, les 1,2 litres, 1,6 litres et 2 litres diesel. POur les 1,2 et 2 litres, la réparation et remise aux normes durera une demi heure et pour les 1,6 litres, il faudra compter 45 minutes.

 

Pour effectuer ces rappels, une bonne nouvelle vient d’être annoncée puisque, étant donné que l’activité du réseau augmentera de 20%, le groupe va devoir recruter pour cette mission un total de 900 personnes en CDD sur tout le territoire français.