Clarifications sur les pratiques tarifaires de plusieurs compagnies aériennes

La DGCCRF, Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes compte demander des clarifications à plusieurs compagnies aériennes.

 

Ces explications concernent les pratiques tarifaires effectuées par ces compagnies. Hier, Emmanuel Macron, le misnistre de l’Economie a expliqué avoir des soupçons sur certaines compagnies et leurs pratiques des tarifs.

 

Pendant la séance des questions au gouvernement de l’Assemblée Nationale, le ministre a indiqué qu’il y a des doutes sur une forme d’entente sur les prix entre plusieurs compagnies aériennes. En raison de ces soupçons, ce dernier a souligné avoir demandé à Air France des justifications au sujet des tarifs sur certaines liaisons dont l’île de La Reunion.

 

L’ Etat est actionnaire de la compagnie aérienne Air France , à la hauteur de 17% et qui compte aussi des compagnies Air Austral et Corsair-Île de La Reunion.

 

Emmanuel Macron avait été averti par le député de l’Île de La Reunion, Thierry Robert pour lui faire partager ses soupçons car les 3 compagnies françaises reliant La Reunion à Paris avaient augmenté leurs tarifs pratiquement en même temps. Des interrogations et surtout des suppositions sur une entente entre ces compagnies.

 

Le ministre de l’Economie a ajouté que les tarifs avaient effectivement augmenté de 20 euros en classe économique et en période basse puis de 30 euros en période haute. Les doutes semblent se confirmer.

 

En tant qu’actionnaire d’Air France, des éclaircissements ont été demandés. La compagnie aérienne Air France a déclaré pour sa part, que les tarifs ont augmenté dû à un marché concurrentiel et que les prix sont donc adaptés en fonction de l’offre et la demande. Aussi, Air FRance a signalé que toutes les compagnies augmentent leurs tarifs dans la même proportion.

 

Il faudra attendre pour en savoir plus au sujet de ces investigations sur ces pratiques tarifaires douteuses.