Restructuration chez Michelin Clermont-Ferrand avec 494 suppressions de postes

Remi de Verdilhac, directeur de Michelin France, a annoncé la restructuration des activités du site historique de Clermont-Ferrand avec la suppression de 494 emplois.

 

Ce dernier a assuré qu’aucun départ serait contraint et que les salariés concernés par cette restructuration pourront continuer leurs activités professionnelles à Clermont-Ferrand. Le plan concerne la fermeture d’ici à la fin de l’année prochaine de l’atelier de rechapage de pneus poids lourds du pôle de La Combaude.

 

Le directeur a souligné que l’usine n’est plus viable économiquement car celle-ci tourne uniquement à 62% de ses capacités, dûe principalement à la concurrence asiatique.

 

Aussi, le site de la Combaude était en concurrence avec trois autres pôles du groupe spécialistes, eux aussi dans le rechapage poids lourds, dans trois pays d’Europe, l’Angleterre, l’Espagne et l’Allemagne et estimés plus compétitifs que le site français.

 

La direction a indiqué que la réorganisation en ingénierie concerne en majorité 164 cadres qui auront le bénéfice d’un plan de mobilité interne. Le président a ajouté qu’environ 500 opérateurs devraient partir en retraite d’ici 3 ans et donc ceci facilitera les choses pour pouvoir proposer un plan social à tout le monde.

 

Triste nouvelle pour Michelin Clermont-Ferrand qui compte près de 12 000 employés sur ce site.