Aux Etats-Unis, une association de consommateurs accuse Volkswagen de publicité mensongère

Le groupe allemand Volkswagen, qui est déja accusé par la justice américaine, pour avoir violé la législation de l’environnement dans le cas de la tricherie des moteurs diesel et qui a reçu près de 500 plaintes civiles aux Etats-Unis est désormais dénoncé par une association de consommateurs pour publicité mensongère.

 

La FTC, Federal Trade Commission a porté plainte contre le constructeur automobile mardi 29 mars auprès du Tribunal de San Francisco. L’association juge que les consommateurs ont subi à cause de ces publicités mensongères, plusieurs milliards de préjudice.

 

Les publicités en question assuraient que les modèles diesel de la marque étaient très peu polluants alors que les tests d’émissions étaient truqués.

 

La FTC a calculé le prix moyen d’un véhicule Volkswagen à 25 000€ et assure que si le groupe devrait racheter toutes les voitures concernées au prix du neuf, l’allemand devrait payer plus de 13 milliards d’euros.

 

Du côté du constructeur, un porte-parole a indiqué que la marque continue de coopérer avec les autorités américaines afin de donner solution à ce problème. Le constructeur, qui a manipulé près de 580 000 véhicules aux Etats-Unis, risque une amende de près de 41 milliards d’euros. D’ici au 21 avril, Volkswagen devra présenter au juge fédéral les mesures concrètes pour que les voitures concernées reviennent aux normes stipulées par la législation sur l’environnement.