Le fabricant japonais Bridgestone veut reprendre la chaîne des centres Speedy

D’après les informations apportées par les Echos, le numéro 1 mondial du pneumatique, Bridgestone, serait en négociation pour reprendre les 478 centres Speedy.

 

Après avoir passé par de nombreuses difficultés dans sa restructuration, Speedy vient d’annoncer près de 4,5 millions d’euros de bénéfices pour la période 2015. La chaÌne française compte suivre son développement et arriver à la barre des 500 centres ainsi que s’introduire dans le monde numérique en proposant par exemple la prise de RDV on line ou encore l’envoi d’SMS automatiques lorsque les voitures sont prêtes.

 

Bridgestone, quant à lui, souhaite disposer d’un réseau pour mettre en avant ses pneumatiques mais aussi d’autres marques comme Firestone ou Nokian…

 

Il s’agit d’une stratégie commerciale déja appliquée par un autre fabricant. Michelin dispose également d’un control  des 370 centres de réparation Euromaster. Ceci permet alors à l’entreprise française d’assurer la vente de près de 2,5 millions de pneumatiques. D’après MIchelin, 3 français sur 4 s’informent sur internet avant d’acheter leurs pneus et environ 13% confirment leur commande on line.

 

Comme dans tous les secteurs, cette bataille entre fabricants, pour être favorable pour les consommateurs avec des offres et des baisses de prix.