Air France a rouvert dimanche sa liaison Paris-Téhéran

Hier, dimanche 17 avril, la compagnie aérienne française Air France a rouvert sa liaison Paris-Téhéran qui était suspendue depuis 2008 en raison des sanctions internationales assignées contre l’Iran.

 

Le secrétaire d’Etat français aux Transports, Alain Vidalies a participé au premier vol accompagné de plusieurs entreprises dont la SNCF, le constructeur Alstom ou encore le groupe BTP parmi une quinzaine d’entre elles. Le vol AF738 a décollé depuis l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle pour arriver avec 20 minutes d’avance à Téhéran.

 

Alain Vidalies et la délégation des entreprises françaises vont rester deux jours en Iran. Lors de leur arrivée, une cérémonie d’accueil a été faite en leur honneur. Le secrétaire d’Etat a indiqué être fier de la reprise des vols entre la France et l’Iran. Ce dernier a assuré que cette liaison était essentielle pour conclure des partenariats.

 

C’est en décembre dernier qu’Air France avait annoncé la réouverture des vols entre Paris et Téhéran a raison de 3 vols par semaine suite à l’accord international conclu en juillet sur le nucléaire iranien et qui a ouvert la levée des sanctions visant ce pays.

 

Une polémique début avril avait également précédé la reprise de la liaison avec la note interne de la compagnie aérienne envoyée aux hotesses leur demandant  de se conformer aux lois iraniennes sur le port du voile islamique. Le personnel féminin d’Air France avait l’obligation de porter ce voile couvrant leurs cheveux dans les lieux publics après leur descente de l’avion.

 

Suite aux demandes des syndicats, Air France a accédé aux demandes de ses hotesses qui pourront effectuer les rotations Paris-Téhéran de manière volontaire et refuser de participer à ce vol sans aucune conséquence administrative.