Grève des contrôleurs aériens à Nantes : EasyJet obligé d'annuler 8 vols !

Du lundi 6 au vendredi 10 mars, les services publics français sont en grève, notamment les contrôleurs Aériens et les employés des aéroports français. EasyJet, comme beaucoup d’autres compagnies, a vu sa feuille de route chamboulée et son planning de vol complètement modifié. A tel point que sur la seule journée du 6 mars, la compagnie signale l’annulation de 38 vols internationaux, dont 8 concernent l’aéroport de Nantes Atlantique, à destination et au départ de Milan, Gatwick, Lyon, et Toulouse.

La compagnie aérienne EasyJet a diffusée un communiquer dans lequel elle « regrette cette grève qui causera de nouvelles perturbations pour les passagers et compagnies opérant à travers l’Europe » l’entreprise à appeler le gouvernement de l’Union Européenne à développer un plan d’action pour limiter l’impact des grèves sur les passagers.

La compagnie aérienne redoutant une saturation de leurs services client et du centre d’appel, demande à tous ses passagers voyageant durant cette période de grève de surveiller l’état des vols. Pour cela un encart spécial à été prévu sur la page Flight Tracker, où les clients Easyjet peuvent surveiller leurs départs et arrivées en direct, ils peuvent aussi annuler leurs vols. Pour faciliter l’accès à ces informations, la compagnie propose sur son application (compatible avec tous les mobile, et tous les forfaits) les mêmes services.

Afin de solutionner tous les problèmes découlant de cette grève, Easyjet recontactera par SMS ou e-mail tout les passagers des vols annulés. Ils proposeront alors les meilleurs services : remboursement, changement de date de départ ou de retour, sur-classement…

Pourquoi les contrôleurs aériens font-ils grève ?

En 2016 un accord avait était signé avec l’ensemble des syndicats et des travailleurs pour lutter contre la diminution des effectifs et prévoyait de renégocier le cadre social et indemnitaire pour gagner en performance et notamment permettre de mieux répondre aux activités en hausse durant la période estival. Hélas en mars 2017, toujours aucunes mesures n’a étaient mises en place, le personnel se voit donc obligé à lutter pour faire valoir ces droits pourtant acquis l’année dernière. Le porte parole des contrôleurs aérien Laurent Bertin à annoncé hier : « On est désolés de devoir se battre pour l’application du protocole d’accord signé en juin 2016 ».

Les perturbations vécues ces derniers jours ne vont pas diminuer, du moins jusqu’a ce que les autorités compétentes solutionnent le désaccord entre employés et dirigeants. Il est annoncé un mouvement de grève du personnel navigant d’Air France pour ce mois de mars, en soutient aux contrôleurs aériens.