Air France accéde en fin à la négociation

Signature des accords entre Air France et le syndicat des pilots SNPL AF, de bonnes nouvelles pour le groupe.

La réunion avait lieu ce mois-ci, les représentants de la SNPL AF et la direction d'Air France se sont serrés la main sur les accords portant sur la revalorisation des salaires de la branche low cost Transvania suite à une grève de 3 jours qui avait eu lieu en décembre dernier, et qui dénonçait la différence de salaires entre les copilotes de la filiale d'Air France. Mieux, en plus de ces accords, le groupe a annoncé la possibilité de la création de nouvelles compagnies aériennes dans un avenir proche dont le projet Boost qui avait déjà été annoncé.

Même si la finalisation de cet accord n'a pas encore été signé par les élus de la SNPL Transvania, ceux de la SNPL Air France ont fait un grand pas vers la résolution de leurs différends et celui-ci devrait largement satisfaire les réprésentants du syndicat de la compagnie low cost.

A travail égale, salaire égale, en effet la direction d'Air France a accepté de mettre les salaires des copilotes de Transvania au même niveau que ceux de leurs confrères soit des hausses pouvant aller jusqu’à 36% mais a également enlever la possibilité pour les pilotes de la compagnie de basculer chez Air France après 3 ou 4 ans d'exercices, basculement qui n'avait que pour effet la désorganisation de la compagnie tout en générant des coûts de qualifications exorbitants.

De son côté la direction d'Air France a obtenu des assouplissements d'un accord précédemment passé qui interdisait aux vols de Transvania France d'être commercialiser sous un numéro de vol AF, pouvant permettre le dopage des ventes en offrant aux passagers d'Air France des correspondances sur les vols de Transvania.

L'accord sur les salaires des copilotes de Transvania étant réglé, les dirigeants et les représentants de syndicat vont pouvoir se pencher sur les questions concernant le projet Trust Together et la nouvelle compagnie Boost, toutefois cette situation est loin d'être décanter, des désaccords importants continues à subsister.