Un robot qui gare votre voiture! C'est la nouvelle ambition de l'aéroport Charles de Gaulle à Paris

Un robot pour garer votre voiture à l'aéroport Charles de Gaulle.

Ne vous détrompez pas, nous n'en sommes pas encore au robot bipède qui s'installera au volant de votre cher et tendre carrosse, Stan, le doux surnom qui lui a été donné, est un robot plateforme qui cherche une place de parking dans les terminaux de l'aéroport et gare votre véhicule à votre place, sans même avoir à faire à l'intervention d'un humain.

C'est dans l'optique de développer l'aéroport de demain que le groupe ADP (Aéroport de Paris) propose à ses voyageurs ce service de robot voiturier. Le groupe a collaboré avec un jeune start up française afin de fournir se service de voiturier intelligent et dans le seul objectif de gagner du temps lors des enregistrements et des embarquements.

Les terminaux 2E et 2F à l'essai

Stan est pour le moment à l'essai dans les terminaux 2E et 2F, présenté sous forme de plate-forme adaptable à tout type de véhicules, il permet aux voyageurs de l'opérer sans intervention humaine, celui-ci étonnera par son incroyable habilité à garer votre voiture, même dans les espaces les plus exiguës, pour cela, notre voiturier du futur est équipé d'une multitude de capteurs et d'un progiciel lui permettant de réagir sans aucune intervention extérieure.

Vous voulez voir Stan en action ? Rien de plus simple, il vous suffit de vous rendre sur www.parisaeroport.fr et de réserver une place de parking. Le service ne coûte pas plus que le tarif habituellement observé, lors de votre réservation un code d'accès vous sera fourni, code qu'il faudra utiliser le jour de votre arrivée.

Après la voiture sans chauffeur développé par Google qui pourrait dans le long terme faire du tort au taxi, c'est aujourd’hui le métier de voiturier qui pourrait disparaître dans les années à venir si le test est concluant.

On remarquera que le seul gros avantage de Stan, est qu'il n'est pas nécessaire de lui donner un pourboire en remerciement de ses services, pour le reste, seul l'avenir nous le dira.