Nissan devrait s'emparer de 30% du capital de Mitsubishi

Depuis le 20 avril dernier, le constructeur japonais Mitsubishi a vu sa capitalisation boursière s’effronder de 40%. Cette baisse considérable est dûe à la manipulation des tests anti-pollution de ses voitures. Nissan est le constructeur qui devrait profiter de cette situation pour prendre le contrôle de son concurrent nippon.

 

D’après les informations du quotidien Nikkei, Nissan, qui est d’ailleurs le partenaire du groupe français Renault, va acquérir pour un total de 1,61 milliard d’euros les 34% de Mitsubishi. Les deux groupes ont confirmé avoir discuté sur le sujet mais aucune information supplémentaire n’a été donnée.

 

La question est de savoir si Renault va également participer dans cet investissement ou non. De toutes les manières, si ce projet se confirme, ceci permettrait alors à Renault-Nissan de se positionner comme numéro 3 du podium mondial des constructeurs automobiles, avec un total de 1,24 million de voitures Mitsubishi vendues au cours de l’année 2015 et concurrent direct de Toyota, General Motors ou encore Volkswagen.