La France met en place une aide « exceptionnelle »

Le gouvernement va mettre en place une aide économique

En effet c’est ce qui est décidé par le gouvernement, confirmé par la Ministre du Travail et cela vise principalement les personnes en situation de précarité professionnelle. Afin de soutenir celles et ceux qui en ont besoin, tout en soutenant la relance économique et afin d’encourager les embauches, la France mise une nouvelle fois sur la solidarité. Avec les informations provenant du journal 20 Minutes, en voici un bref résumé.

Pour résumer, l’État va mettre en place une aide financière die « exceptionnelle » qui va se diriger principalement, auprès des travailleurs en situation de précarité professionnelle. Les modalités devraient se préciser très prochainement (la Ministre du Travail, Elisabeth Borne donnera une interview sur le sujet en ce jour au sein de la rédaction des Échos). Cette aide devrait être repartie en principe auprès de 300.000 Français qui sont en situation de précarité professionnelle et ce avant la crise du covid-19.

Cette aide permettra donc d’assurer un revenu mensuel minimal et qui sera directement versée par le Pôle Emploi. De ce que l’on sait c’est que cette aide financière durera aussi longtemps que le marché du travail, puisse se stabiliser de nouveau. Il est important de préciser que ce soutien financier sera sous conditions, il concerne principalement les profils ayant alterné travail et période de chômage, avant la crise sanitaire. Parmi les 300.000 profils qui peuvent bénéficier de cette aide, on estime que 70.000 jeunes sont également concernés.

En effet, le contexte sanitaire aura malheureusement freiné l’insertion dans la vie active (stages, contrats d’apprentissage formations, emplois saisonniers…). L’objectif est que cela permette que la situation se stabilise, afin que les entreprises puissent de nouveau embaucher du personnel. Dans cette même logique, le gouvernement va également proposer un soutien auprès des entreprises notamment. Afin que le marché du travail puisse se rétablir, il faut que les patrons puissent employer de nouveau non ?

Encourager la reprise économique par l’emploi

C’est pour cette raison que l’État devrait assurer une « prise en charge totale » auprès des entreprises qui doivent pour le moment rester fermées. De nouveaux ajustements peuvent survenir et parmi les mesures nouvelles, les rémunérations concernant les stages de formation professionnelle seront également revalorisées. Toujours dans une logique de relance économique par l’emploi, après les vacances de Noël, si la situation sanitaire le permet, le retour au travail présentiel pourra se réenvisager pour tous les secteurs (un jour par semaine au bureau).

Pour le moment, le télétravail est toujours vivement recommandé, mais le gouvernement est en train d’adopter une logique d’anticipation pour la nouvelle année à venir. 2021 devrait être l’année du renouveau et de la relance économique et pour revenir à l’aide financière qui s’appliquera auprès de personnes en situation de précarité, elle devrait s’aligner sur un autre projet qui concerne les jeunes. Emmanuel Macron avait évoqué le « plan un jeune, une solution » qui vise à encourager les formations et les apprentissages en entreprise.

En place depuis cet été, ce plan se développe assez bien puisque les demandes sont en hausse. Le fait de proposer une prime pouvant aller jusqu’à 4000 euros pour les entreprises qui embauchent les jeunes, permet d’inverser la tendance, sur une situation qui était délicate. En tout cas ce sont des bonnes nouvelles et en attendant d’avoir plus d’infos, vous allez pouvoir lire la version du journal 20 Minutes, en cliquant sur le lien suivant. Enfin, sachez que vous allez pouvoir réagir en commentaire, au sein de la section prévue à cet effet.