Attentat terroriste en Autriche

Fusillade meurtrière en Autriche

C’est effectivement ce qu’il s’est passé lundi 02 novembre 2020, dans la ville de Vienne. Un attentat a eu lieu et plusieurs décès ont été constatés, en plus de personnes blessées. En effet, des coups de feu ont éclatés au sein de la capitale viennoise dont à proximité d’une synagogue et il s’agirait bien d’une attaque terroriste (confirmation par les autorités d’Autriche). Voici un récapitulatif de la situation, d’après les renseignements que nous avons collectés dans le journal Ouest France.

Sebastian Kurz : « une attaque terroriste répugnante ».

Ce que l’on sait d’après le Ministre de l’Intérieur d’Autriche (Karl Nehammer) que cette attaque est le fruit d’une coopération de groupe et qu’au moins un des attaquants est actuellement toujours en fuite. L’autre, a été tué par les autorités et suite à cette catastrophe, les Autrichiens sont invités à rester chez eux. De plus, les écoliers ne « seront pas obligés » de se rendre sur les bancs de l’école aux vues de la situation (sans parler du contexte sanitaire actuelle).

Ce que l’on sait, c’est que l’attaque a eu lieu dans la soirée, sur les coups de 20 heures en plein centre de Vienne. Toujours d’après les autorités, six lieux auraient été visés dans la fusillade (Salzgries, Graben, Seitenstettengasse, Morzinplatz, et deux marchés très fréquentés), mais il n’est pas possible d’affirmer si la synagogue à proximité, faisait partie de lieux à attaquer ou non. À ce stade aucune hypothèse n’est exclue, mais heureusement les lieux de culte étaient fermés à ce moment là dont la synagogue.

Bilan de l’attaque de Vienne

Trois personnes ont perdu la vie dans ce drame et quinze autres personnes blessées, sont actuellement à l’hôpital (parmi eux, sept seraient dans un état critique) et parmi eux, un policier qui se trouvait sur les lieux au moment de l’attaque. Qui sont les assaillants ? Toujours d’après le gouvernement d’Autriche, l’assaillant ayant été tué par les forces de l’ordre, celui-ci serait bien un partisan d’un groupe djihadiste. L’autre assaillant serait quant à lui toujours en fuite, d’où le fait que les habitants doivent rester chez eux.

Ce que l’on peut rajouter c’est que celui qui a été tué, comportait sur lui tout un attirail à donner des frissons. Entre machette et pistolet, ces indices révèlent une préparation dans l’acte meurtrier, ce que souligne également le maire de la ville de Vienne. Afin de neutraliser les forcenés qui auraient tiré plus de 50 coups de feu, plus de 250 membres des forces spéciales armées autrichiennes, ont été nécessaires afin de mettre fin à cette attaque, survenue à la veille du confinement en Autriche.

Renforcement des contrôles de frontières.

Tous les contrôles aux frontières avec l’Autriche sont renforcés depuis l’attaque du 02 novembre 2020. Parmi ces contrôles, les autorités fouillent les voitures et chaque passager et des mesures de précaution sont également mises en place. Parmi elles, toutes les institutions juives de Vienne seront fermées au public et bien que rien n’ait été revendiqué, l’attaque a tout de même commencé à proximité d’un lieu de culte juif, donc aucune mesure de sécurité ne doit être écartée.

Entre les derniers attentats connus en France, au Royaume-Uni ou encore en Belgique, l’Autriche n’est pas non plus épargnée. De nombreux messages de soutien pleuvent depuis ce lundi. En effet, Emmanuel Macron a exprimé sa solidarité, tout comme François Hollande, Boris Johnson, ainsi que la présidente de la Commission Européenne (Ursula Von Der Leyen). On peut également voir sur les réseaux sociaux, l’hashtag #Wien2020 ou encore #Vienne, afin de soutenir le pays dans cette dure épreuve.

Retrouvez la version de Ouest France ici.

Tout notre soutien à l’Autriche, #Wien2020.

Laisser un commentaire

Voter

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close