Concernant la restauration de Notre-Dame de Paris

Notre-Dame : encore un mois pour le démontage de l’échafaudage

C’est ce qui a été annoncé ce week-end, à l’occasion de la Journée européenne du patrimoine et les équipes de restauration ont d’ailleurs expliqué que les échafaudages qui soutiennent la partie de la flèche, seront tous enlevés d’ici un mois. Essayons d’en savoir davantage, notamment sur la suite des évènements concernant la reconstruction de Notre-Dame de Paris, avec les informations provenant du magazine GEO.

Pourquoi encore un mois de délai pour enlever les échafaudages ?

Il faut rappeler que lorsque la cathédrale a brûlé, celle-ci subissait déjà des travaux de restauration et il y a avait donc des échafaudages de maintien à ce moment précis. Suite à la catastrophe, d’autres échafaudages ont été posés pour soutenir les parties les plus fragiles, juste après le brasier. Ce qui complique la tâche et ce qui ralentit le démontage des outils de maintien, c’est que le premier échafaudage a brûlé également. Il est donc forcément tout aussi fragile et les opérations sont donc plus minutieuses, mais aussi plus délicates !

C’est également ce que confirme Jean-Louis Georgelin (responsable de la coordination de la restauration de Notre-Dame de Paris), en ajoutant que la « phase de consolidation » étant effectuée, ainsi que celle concernant « la sécurisation », la reconstruction pourra donc se faire, une fois que le démontage sera finalisé. Celui-ci informe également que depuis le mois d’août le démontage de l’orgue principal avançait aussi très bien.

Une réouverture prévue de la cathédrale en 2024

Pour aller plus loin dans le projet de reconstruction, rappelons que le gouvernement après en avoir longuement discuté, a finalement décidé de reconstruire le monument à l’identique. Cela concerne la structure principale, les toits et la flèche aussi. Les travaux devraient ainsi commencer réellement à la fin du démontage complet des échafaudages, en commençant par la voûte. Emmanuel Macron avait lui-même annoncé la future inauguration de Notre-Dame de Paris pour 2024.

Concernant les travaux en lien avec la reconstruction, lors de la Journée européenne du patrimoine qui s’est déroulée du 19 au 20 septembre 2020, les charpentiers mobilisés sur le chantier de la cathédrale, ont même fait plusieurs démonstrations. Comment on procédait pour travailler le bois au Moyen-Âge ? En faisant la démonstration des outils plutôt sommaires (haches, cordes…) ils ont même pu procéder à une reproduction d’une pièce de la charpente, « la ferme ».

Ces démonstrations plutôt impressionnantes, permettent aussi de mettre en lumière un savoir-faire bien maîtrisé. Ce qui devrait également encourager tous les Français à voir se dresser dans moins de 5 ans, la nouvelle structure de Notre-Dame de Paris. C’est ce que l’on espère en tout cas, mais il est vrai que pour le moment, on ne sait pas bien comment les professionnels procéderont pour assumer toutes les étapes de reconstruction.

Respecter le savoir-faire de construction comme au Moyen-Âge

En effet c’est toute la complexité de la tâche qui attend les futurs bâtisseurs de la pierre et du bois. Ne serait-ce que pour reconstruire « la forêt » et les pièces nommées « les fermes » (morceaux de charpente) à la manière du Moyen-Âge, tout en respectant les délais en termes de temps. Voici pour les informations principales en lien avec le projet de reconstruction de Notre-Dame de Paris.

Pour celles et ceux qui souhaiteraient revoir la cathédrale, sachez que des immersions en réalité virtuelle sont disponibles ! Et si vous vivez à Paris, sachez que des visites guidées existent aussi pour en savoir un peu plus, et en vous baladant tout autour du monument. Nous vous invitons également à retrouver l’article qui est paru dans le magazine spécialisé GEO, via un simple clic ici !

Laisser un commentaire

Voter

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close