Ikea “découvre” la Seine pour faire des livraisons à domicile à Paris

Paris est l’une des villes européennes avec le plus d’embouteillages et figure parmi les premières places du classement de celles où l’air est le plus pollué. Les multinationales qui livrent des colis au domicile des clients, comme Ikea, Amazon et Decathlon -pour ne citer que quelques exemples-, rencontrent de gros problèmes pour effectuer leurs livraisons : rues étroites où il est impossible de se garer au deuxième rang, heures de pointe où il est des heures pour parcourir quelques kilomètres et, surtout, le projet d’interdiction de circulation des véhicules les plus pollués à Paris et dans sa métropole. En 2025, les voitures diesel fabriquées avant 2011 ou essence d’avant 2006 ne pourront plus circuler.

Le plupart des entreprises s’adaptent à la nouvelle législation et à l’urgence de réduire les émissions de gaz polluants avec des livraisons en véhicules électriques, mais Ikea a trouvé une formule différente : fin décembre, il a commencé à livrer à Paris en bateau sur la Seine, le fleuve qui traverse la ville. Les bateaux chargés des colis qui doivent arriver au domicile des clients partent de Gennevilliers, une commune située à la périphérie nord de la capitale française, par laquelle passe également la Seine. A Gennevilliers, la multinationale suédoise possède l’un de ses entrepôts logistiques. De là, les navires chargés de conteneurs qui transportent les marchandises partent vers le port de Bercy, au centre de Paris, où de petits camions électriques font le dernier kilomètre pour livrer les colis.

Le trajet en bateau dure quatre heures, plus qu’un camion, mais le transport fluvial est moins polluant et évite les embouteillages. “L’objectif est de réduire l’empreinte écologique. On économisera en mettant 12 000 véhicules sur les routes chaque année. C’est 300 000 kilomètres de moins par an”, expliquent-ils d’Ikea. Selon la directrice de la stratégie et du développement de l’activité d’Ikea France, Emma Recco, les livraisons par bateau sont “une première mondiale”.

Ikea "découvre" la Seine pour faire des livraisons à domicile à Paris

Répartition écologique

Le patron de l’entreprise souligne qu’avec ce changement de modèle, Ikea peut faire face à une augmentation de la demande de livraisons à domicile “en réduisant l’impact environnemental des opérations”. Avec la livraison fluviale, l’entreprise suédoise commande en moyenne 455 commandes par jour. Pour certains quartiers du nord-ouest de la capitale, plus proches de Gennevilliers, il maintient la distribution traditionnelle. L’objectif d’Ikea France est que d’ici 2025 100% des livraisons aient zéro émission de gaz polluants.

La Mairie de Paris a applaudi l’initiative et lance une campagne pour que d’autres entreprises emboîtent le pas. Pour l’instant, l’utilisation du fleuve pour effectuer des livraisons est testimoniale et se limite à Ikea et à quelques autres entreprises, comme la chaîne de supermarchés Franprix, qui depuis 2012 approvisionne ses 300 supermarchés parisiens par voie fluviale. La généralisation de l’usage du fleuve par les entreprises permettrait de décongestionner le trafic de la ville, de moins polluer et de mieux profiter du potentiel de marchandises de la Seine.

Nécessité de développer le transport fluvial

« Paris s’est construit grâce et autour de la Seine. Au cœur de la ville, le fleuve permet de mettre en place des transports peu polluants et peu bruyants, qui remplacent des dizaines de camions », souligne l’adjoint à la maire de Paris dans chargé de la Seine, Pierre Rabadan. En ce sens, Rabadan souligne que « développer le transport fluvial n’est pas une option, mais une nécessité pour la ville ».

Actuellement, la plupart des bateaux qui naviguent sur la Seine sont des bateaux de tourisme – comme l’historique Bateau-Mouche ou le Batobus – mais la commune a des projets plus ambitieux pour le fleuve. A court terme, elle envisage de promouvoir des bateaux qui serviront de transports en commun pour les Jeux olympiques de 2024, notamment pour faire le trajet de la périphérie parisienne vers le centre.

Expérience de vélo

Ikea a également lancé un test pilote aux Pays-Bas pour la livraison à domicile de petits colis avec des vélos cargo électriques et solaires qui ont une autonomie de 100 kilomètres et une capacité de 150 kg de colis. Au vu du succès du test, elle va prochainement étendre la mesure à d’autres pays. En effet, les multinationales et les entreprises françaises cherchaient depuis des années des moyens de livrer leurs produits sans polluer à Paris, et les livraisons avec des vélos cargos et des camions électriques se sont généralisées. Amazon, par exemple, effectue deux livraisons sur trois en ville avec des véhicules qui ne polluent pas : des vélos, des camions électriques et même des livreurs à pied. Comme Ikea, Amazon s’est également fixé pour objectif d’avoir son service de livraison à domicile exempt de gaz polluants d’ici 2040 en France.

Votre entreprise mentionnée dans notre blog

Un nouveau concept publicitaire est né : nous écrivons sur notre site des articles sur votre entreprise.
Plus informations

Laisser un commentaire

Voter

Captcha anti-spam 85 + = 88