La chaîne M6 interdite en Algérie ?

L’Algérie supprime la diffusion de la chaîne M6

Le gouvernement d’Algérie vient de décider la « non-autorisation » de diffusion sur son territoire de la chaîne M6. Cette nouvelle a été partagée au sein d’un communiqué officiel, le jour suivant (soit le lundi 21 septembre), après la diffusion d’un documentaire du groupe Français. En voici le résumé d’après les informations parus dans le journal Le Point (format numérique).

Tout commence lors de la diffusion d’un reportage d’Enquête Exclusive (de 75 minutes) qui avait pour thème, le mouvement des protestations populaires nommées « hirak ». En ayant intitulé le documentaire en question « L’Algérie, le pays de toutes les révoltes », il semblerait que le gouvernement Algérien n’ait pas apprécié du tout. De plus dans le communiqué diffusé, l’Algérie déplore le point de vue du documentaire qui porterait « un regard biaisé sur le mouvement hirak ».

Mais ce n’est pas tout, puisque toujours d’après le gouvernement Algérien, les équipes de tournage du groupe M6 auraient obtenu des rushs vidéo sans autorisation officielle. Autrement dit, la chaîne M6 aurait filmé des scènes avec en sa possession une « fausse autorisation de tournage ». Pire encore, certaines séquences seraient filmées en caméra cachée, ce qui est également dénoncé par les autorités d’Algérie.

Un documentaire qui passe mal

C’est le moins que l’on puisse dire, car toujours d’après les informations du journal Le Point l’affaire ne s’arrête pas là. Outre le contenu qui ne plaît pas et le ton qui serait adopté, le Ministère de la Communication met en avant que le reportage alimenterait des « clichés les plus réducteurs » et des propos sans aucun fondement. D’autres intervenants auraient également souligné le grand « manque de professionnalisme » de la chaîne M6.

Pour revenir à l’information concernant la « fausse autorisation de tournage » cette information aurait été confirmée par le Ministère de la Communication. Apparemment le groupe M6 aurait bien déposé une demande pour procéder à un tournage en mars 2020, mais cette demande aurait été refusée par l’État Algérien. Si ceci est fondé, le groupe M6 s’engage effectivement à des poursuites voire à une sanction pour ne pas avoir respectée la décision gouvernementale initiale.

La diplomatie peut-elle en être affectée ?

Il est certain que cette situation qui n’est pas la première d’ailleurs, on va y revenir pourrait perturber fortement l’amitié entre la France et l’Algérie. Néanmoins sans tirer de conclusions hâtives, il est important de voir comment évoluera la situation, afin d’éviter une éventuelle « crise diplomatique » entre les deux pays. En tout cas une chose est certaine, la diffusion de ce documentaire aura fait réagir. On peut notamment voir également, de vives critiques sur les réseaux sociaux et chacun y va de son point de vue.

Difficile pour la France d’ignorer cette situation. Mais comme nous le disions précédemment, ce n’est pas la première fois que cela a lieu. Au mois de mai 2020, un autre reportage cette fois-ci diffusé sur la chaîne France 5 avait également provoqué un froissage diplomatique entre la France et l’Algérie. Le thème du documentaire ? La jeunesse algérienne et le mouvement « hirak » une nouvelle fois. Voilà pour résumer la situation actuelle, suite à la diffusion de d’un documentaire du groupe M6.

En attendant d’en savoir un peu plus, veuillez cliquer ici pour lire le contenu rédigé du journal Le Point et n’hésitez pas à réagir en commentaire si vous le souhaitez !

Laisser un commentaire

Voter

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close