Le chômage partiel pour garder les enfants

Concernant les modalités du chômage partiel

La situation n’est pas simple entre la reprise scolaire, le retour au travail mais en pleine crise sanitaire, certains établissements ont dû fermer leurs portes, par mesure de sécurité. Comment affronter la situation alors que l’on doit travailler ? Quelle solution s’offre à vous dans ce cas ? Le gouvernement Français a prévu une indemnisation dans cette situation précisément. En voici le résumé et afin de vous apporter le plus d’informations possible, nous avons repris les sources du journal L’Express.

Dans un cas de force majeure le chômage partiel peut être la solution.

Le gouvernement Français avait déjà annoncé depuis le mois de septembre, qu’un dispositif serait mis en place et celui-ci avait déjà été mis en place lors du confinement. Il s’agit du droit au chômage partiel, permettant aux parents de rester à la maison pour garder les enfants, lorsqu’aucune autre solution n’est possible. Pour autant, il y a des conditions à connaitre et pour rentrer dans le vif du sujet, il est important de savoir que cette indemnisation est octroyée à « un seul parent par foyer ».

Dans certains cas exceptionnels, lorsque les deux parents ne peuvent pas télétravailler et qu’ils peuvent le justifier, dans ce cas le chômage partiel peut être mis en place pour les deux parents. Dans tous les cas, et quelle que soit la situation du ménage, il est nécessaire de souligner qu’il sera impératif de justifier de son incapacité de travail et/ou de télétravail (sur présentation d’un justificatif) afin de pouvoir bénéficier de cette indemnisation.

Cette aide est mise en place lorsque les parents doivent se rendre au travail et faire garder leurs enfants, mais que les crèches, les garderies et les établissements scolaires sont fermés. En effet, avec une reprise active de cas positifs au covid-19, de nouvelles mesures de sécurité sont mises en place et il est important de trouver une solution si vous êtes dans ce cas précis. Ensuite, nous le rappelons l’autre condition est de pouvoir prouver que vous ne pouvez pas télétravailler.

Sous ces conditions, le travailleur pourra obtenir de la part de l’État, un revenu qui va pouvoir substituer celui perçu normalement au travail. Cet argent sera versé dès « le premier jour de leur arrêt de travail » ou bien « au plus tard, jusqu’à la fin de la période d’isolement » selon les cas. C’est ce qu’avait précisé le Ministère des Solidarités et de la Santé, à travers un communiqué de presse il y a peu de temps.

Les informations complémentaires à connaître

Ce dispositif mis en place par l’État ainsi que l’Unedic (association qui va se charger de l’assurance chômage sur le territoire Français), permettra aux salariés de percevoir 70% sur le taux de la rémunération horaire brute, ce qui est important à savoir. Nous vous rappelons aussi que pour justifier de votre incapacité de travailler ou de pouvoir faire garder les enfants, vous devrez justifier de la façon suivante :

– Justificatif de la part de l’établissement scolaire, de la garderie ou de la crèche, attestant de la fermeture du lieu (daté et signé)
– Justificatif de la part de votre employeur justifiant de l’incapacité à pouvoir télétravailler pour un ou les deux parents (selon la situation)

Cette aide permettra de « couvrir » les arrêts à partir du 1er septembre 2020.

En voici le principal résumé et si vous êtes dans l’une des situations précédemment citées, rapprochez-vous de votre employeur ou de l’établissement, pour pouvoir obtenir votre justificatif et vous informer sur le chômage partiel. Nous vous invitons également à bien vouloir vous rendre sur le lien suivant, dans le cas où vous aimeriez lire l’article paru au sein du journal L’Express. Comme toujours, restez vigilants et prenez grand soin de vous, ainsi que de votre entourage !

Laisser un commentaire

Voter

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close