Le congé de paternité sera rallongé

Rallongement du congé paternité !

C’est annoncé depuis le 22 septembre et la France va enfin faire bénéficier d’un rallongement, concernant le congé paternité. Celui-ci est actuellement de 14 jours et il va pouvoir passer à 28 jours, en plus des 3 jours de congé de naissance. Jugé comme étant beaucoup trop court, la France va pouvoir combler un peu son retard dans ce domaine, si on compare avec d’autres pays d’Europe. En voici un petit récapitulatif, via les informations repris du journal Le Point.

Cette nouvelle réforme coûtera plus de 500 millions d’euros à la Sécu’.

Certes et en pleine crise sanitaire, effectivement cela ne tombe pas vraiment bien pour l’économie de façon générale, mais cette requête était tellement attendue que c’est une excellente nouvelle pour les Français. Actuellement, les papas bénéficient de 14 jours pour profiter de leur congé paternité, ce qui a toujours été considéré comme étant très court. Avec une nouvelle reforme qui annonce le rallongement de ce congé à 28 jours, les parents pourront profiter plus pleinement de la naissance d’un enfant.

Au cœur de cette réforme, il est important de souligner que plus de 80% des Français y sont favorables. On sait également que suite à l’annonce datant d’hier, le gouvernement devrait se réunir pour convenir des modalités de cette nouvelle réforme. Le congé paternité sera financé par la sécurité sociale, mis à part pour les 3 jours de naissance qui sont financés par l’employeur. Le reste sera entièrement couvert par la Sécurité sociale qui s’apprête à débourser plus de 500 millions d’euros, pour mettre en place cette nouveauté dans le congé paternité.

Entrée en vigueur le 1er juillet 2021

Afin de prendre le temps de préparer ce projet de loi, il est important de savoir que le conseil des ministres devrait avoir lieu prochainement, afin de déterminer les conditions de ce tout nouveau dispositif. C’est pourquoi, la France se laisse jusqu’en 2021 pour s’organiser et pour se mettre d’accord avec également les nombreux « partenaires sociaux ». Néanmoins on peut vous annoncer quelques changements notamment pour les naissances multiples. Comme aujourd’hui, pour ce type de naissance entre 3 et 7 jours supplémentaires seront accordés. Il est également évident de rappeler que les entreprises devront respecter cette nouvelle mesure, sous peine d’une amende de 7500 euros.

Pourquoi ce changement maintenant ?

Pour commencer, il est important de souligner que le but premier est de permettre aux papas de profiter plus pleinement de ce congé, surtout dans les situations plus précaires. En effet, malheureusement encore trop de personnes renoncent à ce droit, ce qui accentue les inégalités sociales. Pour prendre un exemple concret, sachez que dans de nombreuses études sociologiques, plus de 80% des salariés en CDI prennent leur congé paternité, contre à peine 60% pour les salariés en CDD.

L’autre but est aussi de renforcer l’égalité entre les hommes et les femmes et dans ce cas précis, ce sont les hommes qui en souffrent le plus. Le congé maternité peut durer actuellement « jusqu’à 13 semaines », concernant un premier et un deuxième enfant. C’est également la volonté de renforcer les liens entres les parents et les enfants, ce qui est essentiel pour la famille et c’était également la volonté du gouvernement d’Emmanuel Macron. Les papas s’apprêtent ainsi à vivre un grand changement et c’est très positif dans tous les sens du terme, notamment pour la place du père chez l’enfant !

Voilà pour les informations principales concernant cette future réforme.

Retrouvez la version du journal Le Point juste ici.

Laisser un commentaire

Voter

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close