Prochaine réouverture des commerces non-essentiels ?

Qu’en est-il des commerces secondaires ?

Pour le moment les Français doivent se contenter des achats essentiels dans le domaine alimentaire notamment et pour acheter les premiers cadeaux de Noël, les achats en ligne restent la solution. Pourtant, d’ici le prochain 1er décembre 2020, les commerces non-essentiels pourraient ouvrir de nouveau. C’est ce qu’envisage Laurent Munerot, Président de l’Union des entreprises de Proximité (U2P). D’après les sources du média Le Parisien, voici plus amples informations sur ce sujet qui interpelle fortement à un mois des fêtes de fin d’année.

Une réouverture possible mais sous conditions.

Laurent Munerot qui est en représentation de plus d’un million de sociétés artisanales s’est entretenu hier matin avec le Ministre de l’Économie (Bruno Le Maire), ainsi qu’avec le Ministre de la Santé (Olivier Véran). De ce que l’on sait c’est que d’ici le 12 novembre 2020, les commerces secondaires ne rouvriront pas. Pour autant, une négociation serait engagée, afin de permettre un report de l’opération Black Friday (qui tombe le week-end du 27 novembre normalement) et d’une réouverture des commerces non-essentiels, à partir du 1er décembre 2020.

Bien entendu tout cela devrait être décidé par le gouvernement, mais Laurent Munerot insiste sur la nécessité d’ouvrir au plus vite, pour le bien des entreprises. En effet pour beaucoup, les fêtes de fin d’année représentent une bonne partie des recettes annuelles et en plein contexte de crise sanitaire suivi d’une crise économique bien marquée, il est important de trouver un consensus. Le but de cette entrevue avec le gouvernement était donc de miser sur des objectifs concrets. Il est vrai qu’avec le reconfinement et les fêtes de fin d’année qui se rapprochent, la confusion et la tension sont présentes.

Peut-on encore sauver Noël ?

C’est tout l’intérêt des négociations qui ont lieu, ne serait-ce que pour permettre aux professionnels de continuer d’exercer, tout en permettant aux usagers de faire leurs achats. Mais attention, il ne faut pas pour autant baisser la garde avec le virus, donc l’intérêt est bien évidemment de renforcer les mesures sanitaires actuellement en vigueur. Pour donner quelques exemples précis, il serait envisageable de se rendre chez le coiffeur, mais uniquement sur RDV, afin d’éviter une affluence. Concernant les boutiques, il serait indispensable que le nombre de clients en magasin soit réduit au minimum.

Le gouvernement viendrait en aide aux entreprises ?

En effet, le fait d’avoir confiné deux fois les Français en 2020 dont les entreprises, pose un problème en termes de stock. La plupart des entreprises n’ont pas pu écouler leur stock normalement, c’est pourquoi bien que rien ne soit confirmé l’État pourrait éventuellement dédommager une partie des pertes engendrées par la crise du coronavirus. Cela concerne principalement les boutiques et les entreprises spécialisées (magasin de meubles, boutiques de vêtements, salons de coiffure, salons d’esthétique, fleuristes, magasin d’électroménager…).

Concernant le Black Friday, il se peut que cette opération de promotions pendant tout un week-end soit reportée au 4 décembre 2020. Le gouvernement devrait apporter sa décision assez rapidement et en attendant, les usagers peuvent toujours effectuer leurs achats de Noël en passant par les achats en ligne. En effet, soit vous recevez vos commandes à la maison, ou bien vous passez par le service « click & collect ». Rappelons que ce dernier service s’effectue par bon nombre de boutiques et de magasins et il permet de récupérer vos achats en boutique, après paiement en ligne.

Pour plus de renseignements, rejoignez ce lien (article du Parisien).

Laisser un commentaire

Voter

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close