Quelle stratégie se met en place contre le covid-19 ?

France : apprendre à vivre en présence du coronavirus

En effet pour être honnête bien que toutes les normes de sécurité soient déployées, se battre contre un ennemi invisible relève du défi. C’est pour cela qu’à l’occasion du dernier Conseil de Défense Sanitaire, le Chef de l’État souhaite renforcer avant tout, l’efficacité concernant les résultats des tests de dépistage. Ces derniers seraient jugés trop longs et d’après nos informations une éventualité de reconfinement serait pour le moment écartée. Emmanuel Macron semble s’orienter vers la prévention, la sécurité, mais également en s’adaptant tout simplement à la situation exceptionnelle que nous traversons. Pour agrémenter nos renseignements de sources sûres, sachez que nous avons repris des infos depuis le journal Le Monde (article du jour).

Apprendre à vivre avec le virus ?

Il est vrai que depuis la fin de l’été, le contexte sanitaire se complique un peu et cela se ressent au sein des établissements scolaires, ainsi qu’au travail. Cela provoque une nouvelle vague d’inquiétude, mais ce qui permet de contrôler au mieux l’évolution de propagation reste le dépistage. C’est pourquoi, la France mise beaucoup sur les tests reposant soit sur la méthode PCR ou bien par le biais de l’examen sanguin. Pourtant, la semaine dernière le Chef de l’État a profité du dernier Conseil de Défense Sanitaire pour exprimer sa volonté de renforcer les délais dans les résultats considérés comme étant « trop longs ».

Aux côtés du Ministre de la Santé (Olivier Véran) et du Directeur General de la santé (Jérôme Salomon), la stratégie première serait de renforcer les quantités de tests, permettant d’avoir un meilleur contrôle sur la progression du virus selon les localités. Rappelons que pour le moment, la France propose plus d’un million d’examens de type PCR et que les effectifs devraient être renforcés très prochainement. De plus les délais seront raccourcis, afin de contrôler toujours plus de personnes. Le but est d’avoir un contrôle journalier encore plus précis et aussi plus représentatif selon les régions.

La stratégie de l’adaptabilité ?

Le gouvernement Français personnifié par Emmanuel Macron, semble changer d’attitude et avec raison. Rappelons qu’en déployant toutes les mesures existantes, on ne peut garantir un risque zéro, dire le contraire serait mentir ! Que faire alors ? Pour commencer, il serait peut-être judicieux de faire du « sur-mesure » mais selon les zones géographiques du pays. En effet, la situation sanitaire n’est pas la même en région Grand-Est qu’en Île-de-France par exemple. C’est pourquoi si on propose des normes sanitaires qui s’adaptent selon les zones, on pourrait effectivement pouvoir obtenir de meilleurs résultats et d’adopter une meilleure stratégie en cas de progression subite. Logique non ?

Les élus locaux auront donc la lourde responsabilité d’administrer les mesures en cours et à venir, en les adaptant au jour le jour finalement, selon les données chiffrées qui tombent. Pour ce faire, ils seront bien évidemment aidés par l’État et cela permettrait aussi, de ne pas étouffer les Français avec des mesures qui parfois ne sont pas respectées. En effet, il est important de rappeler au passage, que d’un point de vue sociologique, le port du masque obligatoire, ainsi que les restrictions de façon générale, ont fortement affecté les Français. Cela comment le sait-on ? La multiplication des rejets constatés et un certain « ras-le-bol » a aussi été remarqué et l’État s’en est rendu compte.

Bien que rien ne soit vraiment défini pour le moment, on ressent que le gouvernement souhaite vraiment s’adapter à la situation, tout en étant à l’écoute des Français. Rappelons aussi qu’à l’heure où la vie quotidienne reprend petit à petit, il semble que l’on doive apprendre à vivre avec le virus et Emmanuel Macron le sait. C’est pourquoi en privilégiant la protection maximale auprès des personnes à risque, en renforçant les examens de dépistage et en restant vigilants (sensibilisation), le contexte sanitaire pourrait être mieux compris et aussi mieux maitrisé, en attendant la mise en place d’un vaccin.

Nous vous invitons à cliquer ici pour lire la version du Monde.

Et surtout, prenez grand soin de vous tous !

Laisser un commentaire

Voter

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close