Vigilance orange dans l’est de la France : soyez prudent !

La vigilance orange dans l’est de la France se poursuit

11 départements sont toujours placés en vigilance orange dans l’est de la France pour pluie-inondation et crues. Il s’agit des Ardennes, de la Marne, de la Haute-Marne, de la Meuse, de la Meurthe-et-Moselle, de la Moselle, du Bas-Rhin, du Haut-Rhin, de la Haute-Saône, du Doubs et du Jura. D’autres départements de la zone, comme les Vosges ou encore le Territoire de Belfort, sont eux placés en vigilance jaune pour les mêmes raisons que celles que nous avons précédemment citées. Cette vigilance météorologique a été publiée le 15 juillet 2021 à 10 heures par Météo France et elle est valable jusqu’au 16 juillet 2021 à 6 heures du matin. Vous vivez dans les départements qui vont être impactés au cours de ces prochaines heures ? Nous vous demandons de faire preuve de la plus grande prudence. Dans la mesure du possible, évitez au maximum vos déplacements.

« Le caractère préoccupant est qu’il intervient 24 heures après un épisode pluvieux déjà conséquent, sur des sols saturés, accentuant les phénomènes de ruissellement », prévient le service officiel de la météorologie et de la climatologie en France. Ces fortes pluies ne sont pas sans conséquences. En Moselle, plus aucun train ne circule sur la ligne Thionville-Luxembourg en raison d’installations SNCF inondées. Pour pallier à ces suppressions de trains, des bus ont été réquisitionnés pour assurer les connexions. Néanmoins, de nombreuses routes de ce département sont difficilement praticables, certains sont même coupées au nord de la ville de Metz jusqu’à la frontière luxembourgeoise. Même situation dans le Doubs et en Haute-Saône où des routes sont également barrées.

D’où vient toute cette pluie qui déclenche une vigilance orange dans l’est de l’Hexagone ?

Le phénomène de la goutte froide est le responsable de ce temps automnal en plein mois de juillet et de cette vigilance orange dans l’est de la France. En effet, la goutte froide est le nom qui est donné à une masse d’air froid, de haute altitude, qui est entourée par une masse d’air chaud et plus basse. Ceci provoque de l’instabilité, des averses et de violents orages. Loin d’être une manifestation météorologie exceptionnelle, cet épisode survient généralement plus tôt dans l’année, au printemps. En temps normal, juste avant de passer à l’été, la goutte froide est poussée par l’anticyclone des Açores ce qui permet à l’air chaud d’Afrique du Nord de remonter sur la France et, plus généralement, sur toute la partie ouest du continent européen.

Et le beau temps, c’est pour quand ?

Mais que fait l’anticyclone des Açores ? Et bien figurez-vous qu’il devrait réussir à atteindre les îles britanniques d’ici vendredi, ce qui permettrait aux dépressions d’être repoussées plus au nord. Vous l’aurez compris, ces perturbations devraient prendre fin sur une bonne partie de la France à partir du vendredi 16 juillet pour nous permettre de profiter enfin d’un temps estival. Malheureusement pour les départements les plus pluvieux de ces dernières semaines, il leur faudra patienter encore un petit peu pour que le soleil revienne. D’après les prévisions de Météo France, le soleil brillera sur toute la France à partir du samedi 17 juillet !

Laisser un commentaire

Voter