Concernant la prise de parole présidentielle

Les nouvelles restrictions en France

Face au contexte sanitaire en France, Emmanuel Macron a donné une interview ayant été retransmise sur la chaîne TF1, mais aussi sur celle de France 2. Le couvre-feu est bel et bien confirmé au sein de plusieurs villes et d’autres normes sont également à respecter. Afin de faire le point sur ce qui a été dit, voici une petite lecture résumant les principaux axes de cette prise de parole via les sources du média Linternaute.

L’interview qui a été donnée avait pour principal objectif de faire le point sur la situation sanitaire. Depuis le Palais de l’Élysée, Emmanuel Macron est revenu sur plusieurs points et parmi les nouvelles mesures, l’état d’urgence sanitaire sera déclenché dès ce samedi. Cela concerne l’ensemble du territoire Français et pour le moment cet état d’alerte (mis en place par décret) aura une durée de 4 semaines. Cette mesure se complète bien par la mise en place d’un couvre-feu, limitant ainsi les déplacements.

L’état d’urgence sanitaire sera rétabli d’ici ce week-end.

Le couvre-feu concerne la région Île-de-France, ainsi que 8 autres villes du territoire (Lille, Grenoble, Lyon, Rouen, Saint-Étienne, Toulouse, Montpellier et Aix-Marseille) et ce dispositif stipule l’interdiction pour tout usager de sortir, à partir de 21h et ce, jusque 6h. En cas de non-respect de cette mesure, une amende de 135 euros sera dressée (1500 euros en cas de récidive), en revanche les professionnels peuvent bénéficier d’une dérogation, pour le travail de nuit par exemple.

Toutefois, les mobilités interrégionales ne sont pas interdites, ce qui permettra aux Français de partir éventuellement en vacances, à l’occasion des vacances scolaires qui se rapprochent. Autre information celle qui concerne les réunions d'ordre privées, le Président de la République demande aux Français de faire preuve de responsabilité, en limitant les réunions (familiales ou amicales) à 6 personnes au maximum. Bien qu’il s’agisse du cadre privé et qu’il en va de la responsabilité de chaque citoyen, il est nécessaire de faire attention (port du masque vivement recommandé).

Concernant le télétravail

Rien de nouveau justement et c’est finalement assez surprenant. Néanmoins Emmanuel Macron a insisté sur la nécessité de faire fonctionner le plus normalement possible les entreprises (afin de préserver l’économie entre autres) et a également souligné que les étudiants avaient besoin que les professeurs soient présents en classe. Pour appuyer ses propos, il a évoqué les contraintes du télétravail, notamment au sein des familles avec des enfants où la situation peut se compliquer.

Pour résumer cela sera propre à chaque entreprise que de permettre de faire du télétravail à raison de 2 à 3 fois par semaine de façon générale. D’autant que concernant les transports, il n’y a pas de restrictions donc rien de bien nouveau pour le coup. Pour conclure, celles et ceux qui peuvent effectuer le télétravail sont invités à poursuivre en ce sens, pour les autres selon les possibilités de la société, le travail présentiel est maintenu et cela concerne la plupart des secteurs professionnels.

Reprendre le contrôle sanitaire à tout prix.

Ces mesures répondent à une situation réellement préoccupante, celles concernant les places en service de réanimation. Le Président de la République a insisté en expliquant qu’il n’y avait pas « de réserve » concernant les lits. De plus, la situation sanitaire est selon les mots du président « plus grave qu’au printemps », il est donc nécessaire de prendre toutes les mesures les plus adaptées. En ce sens, l’état d’alerte sanitaire peut éventuellement être prolongé jusqu’au 1er décembre 2020.

Pour conclure, Emmanuel Macron a aussi insisté sur la nouvelle stratégie à adopter pour les mois de novembre et de décembre, celle qui consiste à « tester, alerter, protéger ». Outre les campagnes de dépistage massives, Emmanuel Macron a mis l’accent sur la solidarité, notamment auprès des foyers les plus modestes. D’ici quelques semaines, celles et ceux qui bénéficient du RSA et des APL, recevront une augmentation de 150 euros. Il a également souligné que la solidarité et l’union de la Nation était plus importante, surtout en ce contexte bien particulier.

Voici concernant le résumé, veuillez cliquer ici pour lire l’article de Linternaute.