La France se prépare au déconfinement

Comment le gouvernement organisera le déconfinement ?

Comme le commentait le Premier Ministre français Édouard Philippe, le déconfinement est la stratégie que va suivre le pays, afin de permettre un retour au travail progressif et même un retour aux études. Pour autant cette période cruciale, devrait s'effectuer par étape et en prenant le soin de mettre en place toutes les mesures de sécurité possibles. Voyons ensemble comment résumer la situation qui devrait se dérouler prochainement toujours selon le gouvernement et Le Parisien.

Un retour à la vie normale ?

La date de déconfinement est désormais officielle et connue de tous les citoyens entre le dernier discours du Président de la République le 13 avril dernier, complété par celui d'Édouard Philippe le 19 avril. Pour autant celui-ci devra être « progressif » et n'annonce pas pour autant un retour à la vie normale. En effet, face aux événements qui frappent le monde entier, le gouvernement français mise sur des avancées mais ne néglige aucun détails. Les Français retrouveront « une partie » de leurs libertés, mais ils devront se confronter à des règles « strictes » pour continuer à endiguer le covid-19 qui représente toujours une menace pour le monde.

Un appel au civisme et au respect des règles

L'État rappelle également qu'à partir du 11 mai 2020 les écoles et les crèches devraient ouvrir de nouveau, principalement pour permettre aux parents de retourner au travail, mais toujours de façon progressive (le télétravail est toujours privilégié). Une décision qui surprend car il y a peu le gouvernement parlait de ne pas réouvrir les établissements publics tels que les écoles. C'est pourquoi, afin de permettre un retour aux écoles, l'État mise sur plusieurs possibilités.

Soit les écoles seront assurées mais avec des groupes réduits et les classes seront divisées, elles s'organiseront par semaine, permettant ainsi aux groupes d'élèves d'alterner (école/maison), tout en assurant la continuité d'une étude sans pour autant remplir les classes. Ou bien d'autres locaux pourront servir de salles de classe comme les salles polyvalentes ou alors certaines salles assurant les permanences. Cela a pour objectif de permettre aux élèves et aux étudiants de préserver leur année scolaire. Mais d'autres informations plus claires devraient se préciser cette semaine, car pour le moment le gouvernement français n'avance que des hypothèses.

Tout le monde ne sera pas déconfiné !

En effet, les personnes considérées comme « vulnérables » ne pourront pas bénéficier du déconfinement comme les personnes âgées, les personnes atteintes de maladies auto-immunes et d'autres cas fragiles. Le but est de préserver au mieux les personnes les plus fragiles mais à la question jusque quand ? L'État français n'a pas de réponses précises à donner. Bien évidemment, cela fait beaucoup parler mais il semblerait que le confinement pourrait durer beaucoup plus longtemps que prévu, car rappelons-le, aucun vaccin n'est mis au point à ce jour. De plus, il est essentiel d'éviter de nouveaux cas et une propagation encore plus violente que celle connue il y a peu. Pour ce faire, l'État français annonce autre chose, la mise en place de tests au covid-19 de façon « massive » permettant un meilleur contrôle et donc un déconfinement placé sous le signe de la sécurité.

Le pays mise sur les tests au covid-19

En effet, rappelons que lors de son dernier discours le Président de la République Emmanuel Macron avait annoncé que la France sera en mesure de faire le test sur toute personne ayant des symptômes, ce qui représentait des millions de tests en stock. Il semblerait que ce type de dispositif soit le principal atout pour un déconfinement contrôlé mais ce n'est pas au goût de tout le monde visiblement. Beaucoup de français se posent des questions et s'inquiètent, mais le gouvernement se veut positif et rassurant.

Le but de la part de la France est donc de procéder à un déconfinement contrôlé par un renfort de tests au covid-19, ce qui devrait permettre un meilleur contrôle de la pandémie et ainsi un retour au travail pour certains secteurs, bien que l'hôtellerie, la restauration et les professions en lien avec le loisir resteront fermés par mesure de sécurité. En attendant de recevoir plus de précisions de la part de l'État, vous pouvez lire l'article traitant du même sujet sur le site du Parisien et surtout restez chez vous !