Les espaces verts représentent un danger ?

L’ouverture des parcs reste problématique pour l’État

Alors que la période de déconfinement permet de sortir en respectant plusieurs normes sanitaires, les espaces verts semblent toujours poser problème pour le gouvernement Français. Cela concerne principalement, les parcs en ville et les squares qui représenteraient un danger au sein de la capitale. Selon les sources du journal Le Figaro, voyons comment l’État appréhende la suite de cette période actuelle.

Le problème se pose un peu partout en France, mais surtout au sein de la capitale où le covid-19 reste très présent. C’est la raison pour laquelle plus de 400 espaces verts sont encore interdits au public. Ce sujet devient problématique, car les parisiens désirent que ces espaces soient ouverts de nouveau. C’est pourquoi, voyons ce que pense l’État et si les revendications des citoyens seront entendues ou non ? Plus d’explication ci-dessous.

Le gouvernement s’oppose fermement

En effet, selon le ministre de la Santé Olivier Véran la réponse est ferme c’est un non. Dans un premier temps, il faut savoir que la région Île-de-France est considérée comme une zone rouge. Dans un second temps, c’est la région la plus peuplée du pays et ouvrir ces espaces pourraient avoir de graves conséquences. C’est la raison pour laquelle le gouvernement jour la carte de la prudence. Pourtant cette décision n’est pas au goût de tous…

Anne Hidalgo, maire de la ville de Paris n’est pas du tout d’accord avec la position prise par l’État et elle le fait savoir. Cette dernière estime que l’ouverture des parcs et des squares peut se faire, sous certaines conditions. En effet, le plus important serait de renforcer les contrôles, afin de permettre aux habitants de pouvoir se balader en maintenant les distances de sécurité avec les autres passants. Pour appuyer cette thèse, Anne Hidalgo explique que les jardins publics permettent aux habitants confinés dans de petits espaces de « profiter » d’un moment pour s’aérer ce qui est très important.

Les parisiens et les Franciliens de façon générale, sont pour la plupart fatigués par le confinement, ce qui affecte beaucoup la santé mentale. C’est la raison pour laquelle, si on autorise l’ouverture de certains commerces pour relancer l’économie, il serait tout aussi utile de penser à ouvrir les espaces verts. Pour le moment, le gouvernement Français ne se prononce pas vraiment sur les questions soulevées par le maire de Paris, néanmoins elle semble avoir été entendue.

Des forêts ouvertes au public

Bien que les parcs et les jardins publics de la ville restent inaccessibles, certaines forêts plus étendues, ont pu accueillir les visiteurs de nouveau. Au total ce sont plus de 30 espaces naturels qui sont autorisés, mais restent sous contrôle. Pour citer quelques exemples, la forêt de Bondy en Seine-Saint-Denis est désormais ouverte. Il en est de même pour la forêt de Rosny dans les Yvelines et les forêts de Ferrières le sont également, en Seine-et-Marne.

Pour assurer un déconfinement optimal sous le signe de la sécurité, des policiers à dos de cheval (pour la plupart) parcourent les hectares, afin de veiller aux normes de sécurité. On rappelle que les normes de base sont principalement la distanciation sociale, avec la possibilité de laisser deux mètres entre deux individus et surtout d’éviter des regroupements. Rappelons également que les rassemblements de plus de 10 personnes sont strictement interdits !

Pour le moment ce sont les principales informations que l’on peut rapporter et d’ici les prochains jours, le gouvernement Français devrait éventuellement faire le point sur la suite du déconfinement. L’objectif principale est d’éviter une réactivation massive du virus, en limitant au maximum le risque de contagion. C’est la raison pour laquelle, pour le moment les parcs et les espaces verts de la ville resteront fermés jusqu’à nouvel ordre.

Et vous que pensez-vous de cette décision ?