Covid-19 : montée des patients en service réanimation

Les hôpitaux connaissent un regain de cas de covid-19

C’est un peu la panique dernièrement au sein des hôpitaux de France, puisque la montée du coronavirus est bien présente. Il semblerait que la saison estivale ait calmé un peu les choses, mais aujourd’hui la tendance s’inverse brutalement. Alors que nous entrons à peine dans la saison automnale, c’est littéralement l’explosion de nouveaux cas de contamination, avec plus de 6000 hospitalisations mardi dernier sur tout le territoire Français. En voici un bref résumé avec les sources du journal Libération.

On estime que chaque jour 600 nouveaux patients sont admis, au sein des établissements hospitaliers dont 100 environ au sein des services de réanimation. Ces chiffres relatent de situations générales, sans parler du covid-19 mais avec une recrudescence des cas de coronavirus depuis la fin de l’été, les hôpitaux ont peur que le covid-19 n’atteigne les autres patients qui ne sont pas positifs et qui pourraient se voir exposer au virus. Que faire ? Certains hôpitaux décident de miser sur la prudence, en déprogrammant certaines opérations médicales et autres interventions sur des cas non-covid-19.

Autrement dit, l’idée est de se concentrer sur les cas les plus graves et les autres auront un report dans leurs soins médicaux. En soi cela permettra d’éviter au maximum, de voir plus de cas de contagion au coronavirus, mais les autres patients sont ainsi laissés « en souffrance ». C’est ce que rappelait également le Ministre de la Santé (Olivier Véran), lors de la commission d’enquête covid au Senat. Il serait bon de trouver une solution, afin d’éviter la situation du printemps dernier, avec plus de 80% cas de déprogrammation, concernant diverses pathologies (cancers, maladies chroniques, pathologies dégénératives…).

Les hôpitaux ont besoin de plus d’effectifs !

Forcément en laissant des patients malades dans l’attente, il y a malheureusement de fortes chances pour que leur état de santé ne s’aggrave. En même temps, on ne peut pas non plus laisser de côté les patients atteints par le covid-19. En effet en ayant besoin de soins spécifiques, ces patients sont de plus en plus nombreux à gagner les services de réanimation et il est nécessaire de trouver une solution et sans plus tarder. Bon nombre d’hôpitaux lancent déjà l’alerte comme en région parisienne, car le personnel hospitalier ne craint une nouvelle situation catastrophique.

En même temps la situation n’a rien d’étonnant malheureusement. En effet, pendant tout l’été les populations de toutes les tranches d’âge ont pu aller où ils le voulaient, en oubliant presque que l’on était en crise sanitaire. Forcément, peu après l’été avec les premières pluies et l’arrivée des premiers rhumes, les cas de coronavirus se multiplient. Mais une nouvelle fois, les cas les plus touchés concernent les patients de plus de 65 ans qui peuvent être contaminés par des profils plus jeunes asymptomatiques et la situation n’en finit plus. C’est un peu « le retour de bâton » depuis le mois de septembre.

Plus de 45% des plus de 75 ans, sont touchés depuis début septembre 2020.

Ce qui inquiète c’est que dans ce cas précis les cas de covid-19 sont plus graves, d’où le fait que les services de réanimation soient pris d’assaut malheureusement. Bien entendu la situation actuelle n’est pas celle que nous avons connu au printemps dernier, mais si de nouvelles mesures ne sont pas prises (renfort au niveau du personnel soignant), on pourrait effectivement revivre une situation tout aussi délicate ! Rappelons que nos médecins et nos infirmiers, sont toujours sous le choc de la vague épidémique actuelle pour la grande majorité et qu’ils sont littéralement surchargés de travail, donc la situation devient plus qu’urgente !

Retrouvez l’article de Libération ici.

Force et courage à tout notre personnel soignant et un grand merci pour leur dévouement sans faille !