France : concernant la campagne de vaccination

Vaccination contre le covid-19 en France

Avant les fêtes de fin d’année, le gouvernement Français avait explicitement annoncé une campagne massive, concernant la vaccination contre le covid-19. En ce lundi 4 janvier 2020, d’après les informations tenues par de nombreux médias dont la radio RTL, on dénombre à peine 500 usagers vaccinés. Comment expliquer ce retard ? C’est ce que nous allons tenter de comprendre, en reprenant les renseignements principaux du média RTL principalement.

D’après les chiffres officiels transmis par l’Élysée depuis ce dernier samedi, on dénombre à peine 500 usagers ayant reçus la première injection. En comparaison, d’autres pays du territoire européen ont quant à eux reçus des doses plus conséquentes. En effet pour reprendre quelques exemples, on remarque que l’Allemagne aurait reçu 240.000 doses, l’Italie a reçu quant à elle 80.000 injections et la Grande-Bretagne environ 1 million de vaccins.

Comment expliquer cette réalité qui inquiète ?

D’après les informations officielles, ce retard serait causé en grande partie par le fait que les autorités françaises en lien avec la santé ont souhaité prioriser les premières injections. Pour résumer, la priorité concerne les EHPAD où les principales victimes restent les personnes âgées, on estime d’ailleurs que les personnes les plus âgées représentent un tiers des décès liés au covid-19. Parmi les doses injectées, le personnel soignant des EHPAD ne bénéficie pas encore des vaccins, la priorité étant les personnes du troisième âge.

De plus, la campagne de vaccination est assez ralentie par le fait que les vaccins sont acheminés directement au sein des EHPAD, évitant ainsi tout déplacement. Le souci est que cela représente une organisation logistique plus rigoureuse, mais aussi plus lente que ce qui était prévu initialement. Pour autant, on peut se demander si les raisons évoquées précédemment sont les justifications uniques ou si d’autres raisons expliqueraient ce retard conséquent. Certains intervenants évoquent également la GRANDE prudence de la France, vis-à-vis de la campagne de vaccination.

La France timide face à la vaccination ?

Toujours d’après les informations que nous avons repris de RTL, il semblerait que la principale raison concerne la prudence de la France face au vaccin contre le covid-19. Il est vrai que pendant les fêtes de fin d’année et un peu avant d’ailleurs, de nombreux débats avaient eu lieu concernant l’efficacité du vaccin mis au point et de la méfiance des Français de façon générale. Rappelons que lorsque la Grande-Bretagne a commencé à effectuer sa campagne de vaccination, des problèmes avaient été détectés, notamment concernant certaines allergies.

Forcément, cela avait augmenté la méfiance des Français face au vaccin mais face à la recrudescence des cas de covid-19, le gouvernement Français souhaite tout de même faire accélérer la situation, concernant la campagne de vaccination. Pour le moment on ne sait pas vraiment si un nouveau calendrier de vaccination pourrait être proposé ou non, mais ce que l’on peut confirmer c’est que l’ordre de priorité reste le fil conducteur des prochaines vaccinations. En effet, outre les personnes âgées, les personnes à risque devraient recevoir le vaccin prochainement.

Enfin, l’objectif serait d’arriver à vacciner un million de Français d’ici la fin du mois de janvier, en privilégiant les personnes du troisième âge, les profils fragiles en lien avec une pathologie chronique ou auto-immune. Dès que nous aurons plus de renseignements, nous ne manquerons pas de vous informer. En attendant, vous avez la possibilité de retrouver l’article proposé par RTL, en vous aidant du lien ci-contre et au besoin, vous pouvez également réagir en commentaire un peu plus bas (section concernée).