Les restaurants lieux à risque ?

La restauration propagateur de covid-19 ?

On le sait en pleine deuxième vague de covid-19, la situation sanitaire n’est pas au beau fixe et afin de répondre à la question ; pourquoi les bars et les restaurants sont-t-ils fermés ? Il faut savoir que les lieux où les rencontres se font notamment au sein des restaurants et des bars, la propagation du virus serait facilitée. Bien évidemment cette affirmation qui est relatée par de nombreux médias est démentie par certains professionnels de la restauration. C’est pourquoi en nous aidant des informations que nous avons, ainsi que d’un article provenant du journal Le Monde, essayons de comprendre la situation.

Les professionnels de la restauration se sentent acculés dernièrement, après la fermeture de tous les établissements depuis la mise en reconfinement, il est confirmé que les restaurants et les bars, ne pourront pas rouvrir d’ici début décembre, le premier précisément. Du coup, la question est de savoir ce qu’il va se passer dans les prochaines semaines pour celles et ceux qui ont un restaurant ou un bar. D’autant que la plupart des restaurateurs dénoncent l’ouverture de certains commerces comme les grandes surfaces qui ne sont pas plus risquées qu’au sein d’un bar ou d’un restaurant, pour le grand public. Mais certains ne sont pas d’accord avec cette affirmation.

En effet, il est bien difficile de déterminer avec exactitude un ou plusieurs foyers qui auraient provoqué des contaminations au covid-19, pourtant de nombreux cas de figure ont révélé que certains établissements publics auraient été au cœur de contaminations. Par exemple au mois d’août dernier en Corée du Sud (Séoul) plus de 15 personnes auraient été déclarées positives au covid-19, après avoir été dans le même établissement « Starbucks ». Autre exemple dans la ville de Chicago Outre-Atlantique où à peine deconfinée et à peine les restaurants avaient pu rouvrir que 600.000 nouveaux cas de covid-19 auraient été détectés. De plus, des épidémiologistes soutiennent donc la thèse des contacts indirects et donc du risque plus grand dans les bars et les restaurants notamment.

Rappelons que le client une fois attablé, ce dernier enlève son masque pour consommer, mais rappelons que les bars et les restaurants restent des lieux fermés, donc en toute logique en cas de présence du virus, les contaminations sont potentiellement facilitées. De plus de façon générale la ventilation de ces mêmes lieux n’est pas forcément optimale, ce qui aggrave le risque de contamination. Pour toutes ces raisons, une personne lambda aura plus de risques de développer le covid-19 qu’au sein d’une salle de sport par exemple. C’est pour cette raison que les restaurants et les bars qui le peuvent, proposent le service à emporter, afin de limiter ce risque bien présent.

D’autres lieux considérés comme étant à risque ?

En partant de ce principe qui a sa logique, rappelons que dans ce cas d’autres endroits sont tout autant dangereux potentiellement que les bars et les restaurants. En effet, les cantines scolaires ou même certains selfs au travail représentent un danger tout aussi similaire. Les personnes une fois attablées vont également enlever leur masque et puis le fait qu’il y ait d’autres enfants ou d’autres adultes présents, malgré le respect des gestes barrière, la probabilité qu’il y ait de nouvelles contaminations au sein de ces lieux certes en général plus grands, mais tout aussi clos est similaire aux bars et aux restaurants.

Le virus circule partout où il le peut !

D’autres professionnels de la santé rappellent que le coronavirus est en train se circuler partout qu’importe les endroits au final. Le fait que les restaurants et les bars soient actuellement fermés et que le virus continue de causer des ravages, démontre que le virus est compliqué à maîtriser du fait de son invisibilité pour commencer. Donc oui les bars et les restaurants représentent un risque supplémentaire et c’est pour cette raison qu’ils devraient réouvrir le plus tardivement possible, mais comme bien d’autres endroits. C’est pourquoi, il est nécessaire de se rappeler que le covud-19 est une réalité qui cause des millions de morts dans le monde et que la prudence est l’affaire de chacun.

Retrouvez l’article paru dans Le Monde via ce lien.