Présentation des mesures concernant les trottinettes électriques

En effet, ce nouveau moyen de transport est pratique à emporter, plus respectueux de notre environnement et plutôt sympathique à utiliser, mais voilà la loi se doit de s'adapter à ces nouveautés. C'est pourquoi, l'arrivée de ces fameuses trottinettes ont fait l'objet de longues discussions parmi les politiques. On en a entendu parler à toutes les sauces, tellement qu'on ne savait plus trop quoi en penser. Aujourd’hui, il semblerait que de nouvelles mesures soient prises et Direct Assurance vous les présente, pour plus de sécurité mais aussi pour plus de transparence.

Informez-vous avec Direct Assurance !

Vous pouvez retrouver ces nouvelles directives qui sont notamment présentes sur le site du service public français, mais Direct Assurance tenait à tenir informé tous les citoyens. C'est pourquoi Direct Assurance a pris la peine de vous faire un article à visée didactique, que nous allons vous résumer juste ci-dessous. Attention avant de commencer, nous parlons des trottinettes électriques parce qu'elles sont plus présentes dans nos villes, mais réellement ces mesures concernent absolument tous les « nouveaux engins motorisés » comme les trottinettes électriques évidement, mais aussi les monoroues, les hoverboards et même les gyropodes, donc si vous possédez un de ces objets, lisez attentivement ce qui va suivre.

Ces nouvelles normes dépendent directement de la loi sur la mobilité et donc l’Élysée annonce déjà que ces moyens de transports électriques devront apparaître dans le Code de la Route, ce qui a pour objectif de sensibiliser et donc de faire prendre conscience que ces utilisateurs sont tout aussi vulnérables que des piétons ou des cyclistes, ce qui est un bon point. Outre cette mesure, l’Élysée annonce également que les personnes pouvant utiliser ces engins électriques devront avoir au minium 8 ans, avec une obligation de port de casque pour les mineurs âgés de moins de 12 ans, que la vitesse maximum permise sera de 25 kilomètres par heure et que les conducteurs, ne pourront pas emprunter les trottoirs (réservés aux piétons), à part si l'engin est éteint et que le conducteur le prend en main avec lui.

Si les conducteurs sont en pleine agglomération, ils devront emprunter les voies cyclables, et sont soumis aux mêmes réglementations que les deux-roues. Par exemple, vous ne pourrez pas être au téléphone sur votre trottinette, pas de port d'écouteurs non plus et vous ne pouvez pas transporter de passagers, ce qui est jugé comme dangereux. Pour terminer, ces nouveaux conducteurs devront prendre le soin de se rendre toujours visible au regard des autres conducteurs, ce qui permettra d'éviter bon nombre d'accidents. Pour terminer, sachez qu'en cas de non respect de la loi en vigueur, vous vous exposerez à plusieurs types d'amendes, selon les classes allant de 35 euros jusqu'à 1500 euros, si jamais vous ne respectez pas la loi. Et une dernière chose, tout comme sur un deux-roues, vous ne pouvez pas conduire en état d'ébriété ou sous l'influence de stupéfiants. Voilà maintenant que vous avez les informations, soyez prudents et bonne route !