Attention au poisson « mordeur » en Méditerranée

Multiplications de morsures en Méditerranée

Si vous êtes actuellement en vacances à proximité de la mer Méditerranée, faites très attention à vous. En effet, un poisson est en train de s’attaquer assez violemment aux touristes et les morsures sont assez impressionnantes. Passons en revue cette information inédite digne des plus grands films hollywoodiens, sauf que c’est très sérieux ! Les informations relatées proviennent directement d’un article paru au sein du magazine spécialisé Top Santé.

Un remake des « dents de la mer » ?

Plus ou moins à part que le coupable semble être un baliste et non un requin. Ce fameux poisson « mordeur » a déjà fait 5 victimes en seulement un mois. Il s’agit d’un poisson assez impressionnant et qui est connu sous le nom scientifique de baliste capriscus. Originaire des récifs tropicaux il est également présent en mer Méditerranée et même plus au Nord, notamment en Mer du Nord. C’est un poisson qui est réputé comme étant agressif et possède une mâchoire très puissante.

Tellement puissante, qu’avec ses dents il peut aisément briser des coquillages et en plus, il possède des épines dorsales qui se dressent, lorsqu’il se sent menacé. Il serait également assez territorial et donc, il serait le coupable de toute cette agitation dans le Sud de la France, depuis plusieurs semaines. Si vous jetez un œil sur Internet, vous verrez que ses dents sont effectivement assez incroyables et qu’une morsure doit vraiment être douloureuse.

Le poisson qui attaque les mollets !

La situation a été relatée dans la zone de Port-Leucate, ainsi qu’à Saint-Raphaël où le baliste aurait décidé d’attaquer 5 baigneurs en un mois sur la Côte d’Azur. Certains malchanceux ont d’ailleurs été mordus jusqu’au sang, mais rassurez-vous toutes les morsures heureusement sont superficielles. Plusieurs victimes auraient ressenti une vive douleur au moment de la morsure, mais il est aussi important de préciser que le poisson en question, n’est pas venimeux.

Après plusieurs semaines d’angoisse, le responsable du service mutualisé d’aquariologie de l’Observatoire Océanologique de Banyuls, Pascal Romans a pu identifier le « coupable ». Certains baigneurs ont eu heureusement la présence d’esprit de prendre quelques clichés et le verdict est tombé. Non ce n’est pas une daurade ou autres, mais bien le baliste commun (baliste capriscus). Il aurait mauvais caractère, mais serait en revanche très intelligent et serait agressif en période de reproduction principalement.

Plus de peur que de mal !

L’avantage c’est que ce poisson en soi, n’est pas du tout dangereux et donc aucun danger de se retrouver à l’hôpital à cause d’un éventuel venin. Il est juste nécessaire de bien faire attention si vous êtes actuellement sur la Côte d’Azur (de Port-Leucate à Saint-Raphaël) et espérons que cette agressivité lui passe rapidement. Le seul problème dans toute cette histoire, c’est que les autorités ne peuvent rien faire et qu’en pleine période estivale se jeter à l’eau, en sachant qu’un poisson de mauvais poil peut mordre sans prévenir, ce n’est pas vraiment agréable.

Une conséquence directe du réchauffement climatique ?

Il est certain que le plus important est de se demander pourquoi cette espèce initialement tropicale se retrouve en Europe et ce, jusqu’en mer du Nord ? La réponse se trouve dans le titre, avec le réchauffement climatique, des eaux initialement trop froides deviennent parfaites pour certaines espèces qui se mettent à migrer vers des zones loin des Tropiques (Caraïbes et Golfe du Mexique). C’est la raison pour laquelle, on retrouve cette espèce dans l’océan Atlantique, en mer Méditerranée et en mer du Nord.

On sait aussi que son agressivité aurait plusieurs facteurs, outre sa territorialité, il est agressif si on s’approche de trop près de son nid. En période de reproduction, cette espèce n’est pas amicale non plus et c’est la même chose si celui-ci cherche à se nourrir pour survivre. On sait aussi que le mâle est plus imposant que la femelle et que cette espèce nage plutôt vers le fond, à part si ce sont des juvéniles. Mais rassurez-vous, ce poisson n’est pas venimeux et à part une bonne morsure ou des piqûres si vous rencontrez ses épines dorsales, il ne vous arrivera rien.

Et puis il paraît que sa chair est délicieuse.

Cliquez ici pour retrouver la version de Top Santé.