Ce qui changera le 1er août 2020

Des changements à prévoir dès le 1er août 2020

Vous n’êtes pas sans savoir qu’à partir de ce samedi en France, beaucoup de choses vont changer. Cela aura évidemment une répercussion sur l’économie de tous les Français et sans plus tarder, nous allons passer en revue ce qui est prévu. Les renseignements que nous allons vous transmettre sont essentiellement repris par le biais du média Le Parisien (article du jour).

On commence sans plus tarder, avec la hausse du prix de l’électricité via une augmentation moyenne d’1.55%. Plus de 24 millions de personnes auront la surprise de voir leur facture mensuelle augmenter légèrement, mais au fait pourquoi ? Cette augmentation résulte des « coûts des réseaux » qui sont recalculés chaque année et servent aussi à financer la RTE (Réseau de Transport d’Électricité), ainsi que le domaine de la distribution par Enedis (anciennement ERDF).

On continue avec l’augmentation du prix du gaz également à hauteur d’1.3% et qui va concerner la compagnie Engie, ainsi que la plupart des entités locales de distribution. Cette décision se confirme par le biais de la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) et ce, depuis le 23 juillet 2020. Autrement dit les ménages devront être vigilants quant à leurs prochaines factures énergétiques et ce, dès le 1er août 2020.

De nombreux changements à prévoir

On continue avec le taux de rémunération du livret A qui va rester « bloqué à 0.5% » et ce, depuis le 1er février 2020. Pour en dire un peu plus, il faut savoir que le livret A et sa valeur sont en règle générale révisées deux fois chaque année et que dans ce cas précis, le taux actuel de 0.5% est le plus bas que l’on n’ait jamais connu. C’est une nouvelle assez mauvaise pour tous les épargnants qui ont souhaité améliorer leurs finances et mettre un peu plus de côté pendant la crise du covid-19.

On change de sujet avec l’Assurance chômage. Jean Castex avait annoncé publiquement (en juillet dernier), le fait de remettre à plus tard l’application de la réforme de l’Assurance chômage, en exprimant que cette mesure devrait s’appliquer d’ici 2021. Finalement les règles reviennent à celles « d’avant le 1er Novembre 2019 » et donc, on va vous résumer la situation (le plus clairement possible). Il faut à présent savoir que pour les personnes ayant perdu leur travail, entre la période du 1er août et du 31 décembre 2020 sont concernées par ce changement.

En revanche, celles et ceux qui ont perdu leur travail entre novembre 2019 et août 2020 (période de confinement) ne sont pas concernés par cette mesure (intérimaires et contrat CDD y compris). Il est bon de rappeler qu’il faudra ainsi travailler 6 mois minimum sur les « 24 derniers mois », pour débloquer ses droits et non plus 4 mois sur les « 28 derniers mois ». Précisons aussi que le « retour aux 4 mois » sera calculé sur 24 et non 28 mois, vous suivez ?

Une bonne nouvelle avant de terminer ?

On garde le meilleur pour la fin avec la question sur les impôts. À partir du prochain 7 août 2020, l’État remboursera le trop plein d’impôts auprès du contribuable. Si vous avez déjà reçu quelque chose de la part du Trésor Public, cela ne vous concerne pas mais si vous n’avez encore rien reçu, peut-être qu’un petit chèque sympathique pourra se présenter dans votre boîte aux lettres. Cela concernerait environ 14 millions de Français. Et de ce que l’on sait c’est que bientôt il sera possible de payer vos impôts chez votre buraliste !

Voici les principales informations et pour en savoir davantage, nous vous invitons à cliquer sur le lien suivant car d’autres infos vous attendent aussi (article paru dans le journal Le Parisien). Pour le reste, vous avez également la possibilité de commenter plus bas, afin de nous faire partager votre opinion sur la situation générale, à compter du prochain 1er août 2020.