Le gaspillage alimentaire et la crise sanitaire

Les Français gaspillent plus de nourriture qu’avant ?

Le gaspillage alimentaire est un problème de société qui perdure depuis pas mal de temps déjà, mais il est vrai que la crise en lien avec le coronavirus et l’économie aussi, font que les Français modifient leurs habitudes. Alors que des effets sont constatés, on remarque une reprise active de gaspillage alimentaire précisément. On estime qu’un produit sur trois terminera aux ordures, sans que celui-ci n’ait été consommé. Voici une petite lecture, via les propos du journal Le Figaro pour voir les solutions anti-gaspillage.

La crise sanitaire aide à la prise de conscience ?

C’est assez paradoxal finalement, puisque le coronavirus est le coupable d’une production encore plus désastreuse, concernant le plastique notamment. Entre les contenants de gel désinfectant, les masques pour le visage et les gants, sans parler du reste, le coronavirus n’aide vraiment pas ! En revanche, d’un point de vue alimentaire, il semblerait que les Français aient tout de même modifié leurs habitudes, concernant le gaspillage alimentaire. Pendant la période de confinement notamment, moins d’aliments non consommés étaient moins présents dans les poubelles.

Néanmoins, depuis la fin du confinement les habitudes reprennent et le gaspillage alimentaire refait surface. Ce qui est positif c’est que l’évènement que représente la crise du covid-19, permet de prendre conscience des choses et l’aspect économique qui en découle est également un facteur pesant dans la balance. De ce fait, les entreprises repensent la consommation et de nouveaux projets voient le jour. On commence tout de suite avec une application mobile qui se nomme « Too Good To Go », permettant de lutter contre le gaspillage alimentaire et qui informe les consommateurs sur les façons d’éviter de gaspiller.

Par exemple, cette application fait remarquer que le gaspillage alimentaire se traduit à hauteur de 20%, dans la date limite de consommation. Il est important de préciser que la mention « à consommer avant le…(date) » et la mention « à consommer de préférence avant le…(date) », sont parfois des indications mal comprises des consommateurs. Et si les industriels et les distributeurs, abordaient la datation autrement ? Ou bien, si on misait plus sur la communication, on éviterait ce type de gaspillage.

Les distributeurs s’impliquent aussi

Le gaspillage alimentaire ne concerne pas seulement les ménages, mais aussi les distributeurs et les professionnels dans le secteur agroalimentaire. De ce fait, il est vrai que pas mal d’enseignes proposent des promotions très intéressantes, lorsqu’un produit possède une DLC (Date Limite de Consommation) limite. Auchan, Match, Bio C’Bon pratiquent beaucoup cela et c’est vraiment pas mal. De cette façon, on évite de jeter des tonnes de nourriture, uniquement parce que la date est à la limite ou fraîchement dépassée.

On estime que plus de 10 millions de tonnes de denrées sont jetées par an, en France. Pour endiguer ce problème, les distributeurs se mettent aussi à proposer de plus en plus, les fruits et les légumes qui ne sont pas « parfaits ». Le concept est plutôt bien accueilli et puis cela permet de consommer des produits tout aussi bons, moins beaux certes, mais le gaspillage peut être réduit de plusieurs tonnes, donc ça en vaut vraiment la peine. Revenons aux ménages à présent, afin d’éviter de jeter des aliments voici quelques petits conseils rapides et simples à appliquer :

- Acheter des produits en vrac, cela produit moins de déchets d’une part, mais surtout vous contrôlez mieux les quantités alimentaires. Le but est donc de moins jeter, en reprenant le contrôle en fonction de vos besoins.
- Faire une rotation dans vos placards assez souvent, afin de ne plus oublier certains aliments.
- Consommer des produits dits invendus au supermarché (plus économique et aussi plus écologique)
- Consommer autrement un produit pour ne pas le jeter (par exemple, si vous avez une banane un peu noircie, écrasez-la, ajoutez un peu de farine, du sucre et de la levure chimique pour faire des pancakes moelleux et délicieux).

Nous vous rappelons que l’application « Too Good To Go », peut aussi vous aider à repérer les magasins qui se mobilisent contre le gaspillage alimentaire, via des procédés cités plus haut. Il existe d’autres façons d’éviter de jeter de la nourriture à la poubelle, mais en modifiant certaines habitudes on peut faire de grandes choses. Nous vous invitons à cliquer ici pour retrouver l’article du figaro qui peut éventuellement vous intéresser et la prochaine fois que vous irez faire vos courses, pensez éventuellement à acheter les produits de type « invendus », la planète vous remerciera.