La technologie mobile affecterait les insectes

Une étude démontre comment les smartphones touchent les insectes

C’est un constat qui n’est finalement pas surprenant, puisque d’après le magazine spécialisé GEO une récente étude allemande, met en avant les dangers de la technologie sur les insectes. Outre l’usage des pesticides et en plus de la destruction d’habitats naturels, l’activité humaine fait beaucoup de mal à la nature et en voici une nouvelle preuve. Si ce sujet vous intéresse, en voici un petit résumé pour mieux comprendre comment les téléphones peuvent fragiliser la faune.

Dans ce cas précis, il est important de souligner de quoi on parle exactement, puisque nous ne sommes pas tous des experts. En effet, d’après les sources du magazine GEO les « rayonnements électromagnétiques » provenant essentiellement de nos smartphones causeraient des dommages irréversibles sur les insectes. Il s’agit d’une conclusion tirée d’une étude qui en regroupe plus d’une centaine ! D’après une association allemande qui lutte pour la conservation de la nature (NABU) et en collaboration avec deux ONG (provenant du Luxembourg et d’Allemagne).

Plus de 60% des études démontrent que la technologie affecte les insectes.

À l’heure où le scandale de la 5G est partout, on peut dire que cette analyse scientifique tombe à point nommé ! En effet, cette nouvelle technologie proposant un débit 100 fois plus rapide que les réseaux 4G ou 3G mais que celle-ci affecte également nos organismes, alors imaginez-celui des invertébrés ? En cause, le monde des insectes avec une forte fragilisation auprès des populations d’abeilles, de guêpes et auprès des mouches.

Résumé des effets mortels sur les invertébrés

En plus d’affecter les adultes, les rayonnements en cause affecteraient également le développement des larves et même une détérioration de la génétique de ces espèces ! Les champs magnétiques sont effectivement d’une violence sans nom et pourtant, à l’heure actuelle nous sommes entourés par ces ondes. En effet, dans le monde entier les réseaux WIFI sont présents partout, tout comme les ondes provenant des téléphones et même ceux des ordinateurs, sans oublier les antennes.

Comment les ondes affectent les insectes ?

La multiplication des rayonnements provoquerait l’ouverture de « canaux calciques » et les ions en question pénètreraient directement dans l’organisme de chaque être vivant. Voilà comment les insectes se meurent peu à peu, car trop de calcium provoque un « stress cellulaire ». Les conséquences sont désastreuses, puisque les insectes seraient littéralement désorientés et cela affecte aussi la capacité de reproduction de ces espèces. Enfin, ces ondes affectent aussi le système immunitaire et certains insectes confondent même le jour et la nuit.

Peut-on inverser la tendance ? Franchement, non. Pour les raisons suivantes ; le monde actuel est-il prêt à renoncer à la technologie qui envahit sa vie quotidienne ? Non. Les sociétés sont-elles disposées à renoncer aux enjeux économiques que la technologie représente ? Non plus. Pour faire simple, nous assistons au déclin des insectes par notre faute et on ne fait rien et c’est également ce que dénonce l’association allemande, au cœur de cette étude dont nous vous résumons les grandes lignes.

Les ondes électromagnétiques plus nocives que les lignes à haute tension.

Loin de là l’envie de faire preuve de négativité, il est important de dire la vérité et dans ce cas, tout démontre que l’environnement va au plus mal. Toujours d’après les sources de GEO en moins de 20 ans, plus de 60% des espèces d’insectes ont disparu des prairies et des forêts. Voilà pour le résumé de cette nouvelle étude qui est en réalité le condensé de plus de 100 études menées depuis de nombreuses années. Cela permet ainsi de démontrer l’évolution du déclin des insectes et ce, depuis de nombreuses années.

Pour en savoir davantage, veuillez lire la version de GEO juste ici.