Le masque dans les transports ne sera plus obligatoire en France le 16 mai

La France terminera ce lundi qui vient largement avec le dernier grand symbole de la pandémie de coronavirus qui a marqué la vie de la planète entière depuis deux ans : les masques. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé ce mercredi que le port du masque dans les transports en commun ne sera plus obligatoire le 16 mai, même s’il continuera d’être “recommandé”, notamment pour les personnes les plus vulnérables.

Son utilisation sera également exigée, “au moins jusqu’à l’été”, dans les hôpitaux et Ehpad, où il faudra encore présenter un laissez-passer sanitaire (preuve d’une vaccination complète ou d’un test négatif). Et toute personne testée positive au covid doit être isolée pendant au moins une semaine.

“La situation épidémique s’améliore”, a justifié Véran des décisions, annoncées à l’issue du dernier Conseil des ministres de l’exécutif sortant d’Emmanuel Macron, qui doit nommer une nouvelle équipe gouvernementale dans les deux prochains jours. “La pandémie n’est pas terminée, mais le nombre de nouveaux diagnostics quotidiens diminue et nous considérons qu’il n’est plus proportionné de maintenir cette obligation”, a ajouté le toujours responsable de la Santé française.

Niveau d’infection au COVID dans la France

Bien que de nouvelles infections continuent d’être enregistrées chaque jour (56.449 nouveaux cas mardi, mais la moyenne sur sept jours n’est qu’à peine supérieure à 37.000), tous les indicateurs sont en baisse depuis un certain temps en France, notamment les chiffres hospitaliers : la semaine dernière , le nombre moyen d’hospitalisations a été de 951 et les admissions en soins intensifs pour covid de 102. Le nombre moyen de décès hebdomadaires est d’environ un demi-millier. Une situation en nette amélioration grâce, a souligné Véran, à l’intense campagne de vaccination : 54,3 millions de personnes ont reçu au moins une dose en France, et 53,4 millions sont totalement vaccinées.

La France a opté pour un abaissement progressif du masque : depuis fin février, il n’est plus obligatoire dans les lieux fermés qui nécessitent un passeport vaccinal, comme les musées ou les théâtres. Et depuis la mi-mars, elle n’était exigée que dans les hôpitaux, les Ehpad et les transports collectifs. Dans le même temps, le passeport vaccinal a été suspendu, une mesure qui a suscité de vives protestations depuis son imposition à la fin de l’été dernier.

Le masque dans les transports ne sera plus obligatoire en France le 16 mai

Deux mois plus tard, à partir de lundi prochain, les transports seront également exonérés et il sera possible de circuler librement dans le métro, les bus, les trains ou les avions. A la question toutefois de savoir s’il faudra porter un masque sur les vols internationaux à destination ou en provenance des pays où l’obligation est toujours en vigueur, Véran a répondu que ce seront les compagnies qui devront le déterminer, mais a rappelé qu’il sont déjà 11 pays de l’Union européenne qui ont levé cette obligation et était convaincu que dans le reste des pays ce sera bientôt fait.

Concernant l’éventualité d’une nouvelle campagne de vaccination, Véran a avancé la possibilité – “peut-être, peut-être”, a-t-il précisé – qu’un nouveau rappel soit nécessaire dès l’automne “si une autre vague resurgit”, mais a indiqué qu’à ces hauteurs il est pas possible de déterminer si cela serait indiqué uniquement pour la population vulnérable ou pour tous.

Votre entreprise mentionnée dans notre blog

Un nouveau concept publicitaire est né : nous écrivons sur notre site des articles sur votre entreprise.
Plus informations

Laisser un commentaire

Voter