Les premières données techniques et le prix de la séduisante Renault 5 électrique sont filtrés

La entreprise Renault sait parfaitement que presque tout le monde est au courant du projet Renault 5 électrique et joue avec nos émotions. Depuis que le prototype a été découvert dans le monde, tout le monde a été révolutionné avec l’arrivée d’un restomod électrique si apprécié. L’information arrive au compte-gouttes, et c’est aujourd’hui au tour de parler des premières données de performances et du prix avec lequel Renault veut attaquer le marché.

Les Gaulois aspirent non seulement à lancer un modèle de série, mais en fabriqueront deux. Une version spécifique développée par Alpine, la marque sportive du groupe, a été annoncée en milieu d’année dernière. Avec un look légèrement différent du modèle de série, l’Alpine 5 atteindra une puissance plus élevée, jusqu’à 215 chevaux, avec un système de traction avant. Cela peut sembler peu performant, mais il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’une petite citadine électrique.

La Renault 5 puise dans les mémoires pour aspirer à être une nouvelle icône de la mobilité électrique. Mais pour révolutionner le marché, les Français savent qu’ils doivent le positionner à un prix attractif, sinon il ne se vendra pas. Comme le rapporte L’Argus, Renault ambitionne de vendre la nouvelle R5 à un prix approximatif de 22 000 euros, avant l’éventuelle aide dont elle pourrait bénéficier. C’est le prix annoncé pour la France, donc ici ça devrait être autour avec un coût de départ approximatif de 24 ou 25 mille euros.

Cela représente un coût nettement inférieur à celui de la Renault ZOE, et plusieurs raisons expliquent cette économie. La première chose est que la plate-forme CMF-B EV spécifique pour les petits véhicules électriques sera utilisée. La seconde est que, comme l’a confirmé son président, Luca de Meo, la Renault 5 disposera d’une technologie de batterie moins chère. La combinaison de ces deux éléments se traduira par des économies importantes sur les coûts de production et le prix d’achat final. On s’attend à ce que les versions les plus puissantes et équipées ne dépassent pas les 30 000 euros.

La Renault Alpine: nouvelle référence de la voiture électrique

Renault 5 nouveau voiture electriqueLe développement est déjà en cours et, en fait, les premiers prototypes en phase de test devraient bientôt commencer à être vus. Les plans de Renault fixent 2023 comme année de lancement, même si les premières livraisons ne seront effectives qu’en 2024. Ce sera aussi le moment de dire adieu à la Renault ZOE, puisque la marque au losange considère la 5 comme le substitut naturel de celle-ci. Un au revoir qui clôturera un parcours commercial de 12 ans et qui laissera derrière lui une voiture qui a marqué l’histoire et qui a montré que la mobilité électrique est possible et réelle.

L’information de L’Argus n’est pas uniquement focalisée sur le prix ; de France les premières données techniques sont également annoncées. Comme nous l’avons déjà dit, toute la puissance ira à l’essieu avant. La Renault 5 proposera deux versions : une avec 109 chevaux et une autre avec 136 (l’Alpine 5 sera au-dessus). A ces ergols s’ajouteront des batteries de 42 et 52 kWh de capacité qui auront des cellules NCM (Nickel, Cobalt et Manganèse). Grâce à cela, les autonomies homologuées devraient se situer autour de 325 à 400 kilomètres en cycle WLTP.

Votre entreprise mentionnée dans notre blog

Un nouveau concept publicitaire est né : nous écrivons sur notre site des articles sur votre entreprise.
Plus informations

Laisser un commentaire

Voter